hublot

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

Du vieux-francique *hubaa (« coiffe »), par l’ancien français huve (« bonnet », « couvercle ») et son diminutif huvelot.

Nom commun[modifier]

Singulier Pluriel
hublot hublots
(h aspiré)\y.blo\

hublot (h aspiré)\y.blo\ masculin

  1. (Marine) Petit sabord, petite ouverture ronde et vitrée ou non, percée dans la muraille d’un vaisseau, pour donner du jour et de l’air, pour laisser passer les câbles, la barre du gouvernail, etc.
    • Le bruit mélancolique du vaisseau gémissant, l’éclat des vagues qui venaient se briser en jaillissant contre le hublot. (Alexandre Dumas, Joseph Balsamo, 1846)
    • Elle était demeurée longtemps debout devant ces hautes coques dont les hublots laissaient voir l'intérieur des cabines éclairées. (Francis Carco, Brumes, Éditions Albin Michel, Paris, 1935, p. 52)
  2. (Aéronautique) Ouverture vitrée dans les parois de la carlingue d’un avion.
    • À six heures du matin, on atterrissait à l'aérodrome du Caire, après que chacun se fut penché vers les hublots pour regarder les Pyramides. (Georges Simenon, Le Blanc à lunettes, ch. I, Gallimard, 1937)
    • La fenêtre, au bout du hall, m’aspira comme l’eût fait le hublot brisé d’un avion. (Amélie Nothomb, Stupeur et tremblements, Éditions Albin Michel S.A., 1999, p. 8)

Traductions[modifier]

Prononciation[modifier]

Références[modifier]