hydropique

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Siècle à préciser) Du latin hydropicus.

Adjectif [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
hydropique hydropiques
\i.dʁɔ.pik\

hydropique \i.dʁɔ.pik\ masculin et féminin identiques

  1. (Médecine) Qui est atteint d’hydropisie.
    • La présidente le Bailleul vient de mourir hydropique ; son mari et elle étoient raccommodés depuis peu, et il pleuroit à son enterrement comme s'il eût perdu grand'chose. — (Roger de Rabutin Bussy, Lettre à Jeannin de Castille, du 3 avril 1677, dans Correspondance de Roger de Rabutin, comte de Bussy, avec sa famille et ses amis, édition Charpentier à Paris, 1858, tome 3, page 233)
    • Rien ne nous rebutait ; nous ne nous arrêtions que pour boire, car nous étions plus altérés que du sable d’Afrique, et nous absorbions l’eau comme des éponges sèches. Je ne sais vraiment point comment nous ne sommes pas devenus hydropiques ; sans compter le vin et les glaces, nous consommions sept ou huit jarres d’eau par jour. Agua ! agua ! tel était notre cri perpétuel, et une chaîne de muchachas, se passant les pots de main en main de notre chambre à la cuisine, suffisaient à peine pour éteindre l’incendie. Sans cette inondation obstinée, nous serions tombés en poussière comme les modèles d’argile des sculpteurs, lorsqu’ils négligent de les mouiller. — (Théophile Gautier, Voyage en Espagne, 1840, édition Charpentier, 1859)
    • La supérieure des béguines, pauvre femme hydropique, énorme, incapable de se déplacer, ne put suivre ses compagnes : […]. — (Charles Le Goffic, Bourguignottes et pompons rouges, 1916, page 205)

Apparentés étymologiques[modifier le wikicode]

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
hydropique hydropiques
\i.dʁɔ.pik\

hydropique \i.dʁɔ.pik\ masculin et féminin identiques

  1. (Médecine) Personne malade de l'hydropisie.
    • Brera avait dans son hôpital un hydropique dont l'estomac ne pouvait supporter le moindre remède stimulant. Il fit macérer un scrupule de scille dans un gros de suc gastrique, pour trois doses à employer dans la journée. Aussitôt après la première friction, les urines augmentèrent du double. — (Dictionaire des sciences médicales, éditeur Panckoucke, 1818, tome 23 (Hyg-Ilé), page 332)
    • La femme, grande, grosse, avec un ventre d’hydropique qui rejetait le torse en arrière, ouvrait des yeux effarés, prête à fuir. — (Guy de Maupassant , En famille, dans La maison Tellier, 1891, collection Le Livre de Poche, page 162.)
    • C’est ainsi, par exemple, qu’elle put souffrir les tortures d’une femme atteinte de phtisie et d’une hydropique, pour leur permettre de se préparer à la mort en paix. — (Joris-Karl Huysmans, En route, 1895)

Traductions[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]