hygiéniste

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

(Siècle à préciser) Mot composé de hygiène et -iste.

Nom commun[modifier]

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
hygiéniste hygiénistes
\i.ʒje.nist\

hygiéniste \i.ʒje.nist\ masculin et féminin identiques

  1. Savant, médecin qui s’occupe surtout d’hygiène.
    • […], j’ai visité la fameuse rue Clodion qui est le cauchemar des hygiénistes nancéiens, […]. (Ludovic Naudeau, La France se regarde : Le problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    • Les détracteurs du nudisme - les moralistes ou hygiénistes conservateurs d’État ou d’Église - prétendent que la vue du nu, que la fréquentation entre nudistes des deux sexes exaltent le désir érotique. (Émile Armand, Le nudisme révolutionnaire, dans L’Encyclopédie anarchiste, 1934)
    • J'ai l'honneur de présenter à l'Académie un petit ouvrage du Dr Marcel Baudouin, intitulé: Le Maraîchinage, coutume des Maraîchins, c'est à dire des habitants du Pays de Mont, en Vendée maritime, pays natal de l'auteur. Les mères ne pourront pas recommander à leur filles la lecture de ce livre; mais il est intéressant pour l’Anthropologiste et l’Hygiéniste. (Professeur Debove, cité dans Georges Anquetil & Jane de Magny, L'Amant légitime ou la Bourgeoise libertine, 1923)
    • Concernant les problèmes de la ville, les hygiénistes prônaient des actions ponctuelles tendant à améliorer les conditions de logements, l'état des infrastructures, l'organisation de la voirie, etc. (Flor Egas, La Ville nouvelle, une utopie de l’État interventionniste, dans Démographie et aménagement du territoire: actes du Xe Colloque national de démographie - Bordeaux, mai 1996, sous la direction de Janine d' Armagnac, Chantal Blayo & Alain Parant, Conférence Universitaire de Démographie et d’Étude des Populations, 1996, p.221)

Traductions[modifier]

Prononciation[modifier]

Références[modifier]