hyperaccumulateur

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

hyper- + accumulateur.

Adjectif [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin hyperaccumulateur
\i.pɛ.ʁa.ky.my.la.tœʁ\

hyperaccumulateurs
\i.pɛ.ʁa.ky.my.la.tœʁ\
Féminin hyperaccumulatrice
\i.pɛ.ʁa.ky.my.la.tʁis\
hyperaccumulatrices
\i.pɛ.ʁa.ky.my.la.tʁis\

hyperaccumulateur

  1. (Biologie) Qui accumule des substances de façon exceptionnellement élevée.
    • Il existe dans le monde plus de 300 espèces dites hyperaccumulatrices de nickel. — (La biodiversité de Nouvelle-Calédonie menacée, Pour la science, octobre 2009, page 44)
    • On les appelle les plantes hyperaccumulatrices, parce qu’elles ont la faculté d’aspirer le métal du sol pour le concentrer dans leurs feuilles et leurs fleurs. — (Jean-Marc Toussaint, Nickel ces plantes !, Le Mag n°69, 1er janvier 2017)
    • Du haut de ses 2,5 mètres, l’unique spécimen trouvé près du camp ne paye pas de mine au premier abord. Mais en cassant une branche, la couleur du latex s’écoulant interpelle : vert, comme le nickel. « C’est ce que l’on appelle une espèce hyperaccumulatrice, qui concentre le minerai, décrit Jérôme Munzinger, botaniste à l’Institut de recherche pour le développement (IRD), au sein de l’unité mixte botanique et modélisation de l’architecture des plantes et des végétations. Chez une espèce similaire, le nickel représente 20 % du poids sec du latex. » Pour cette espèce, ce sera la première fois que ce fameux latex sera collecté. — (Yann Chavance, Nouvelle-Calédonie, paradis naturaliste, Le Monde le 5 décembre 2016)

Traductions[modifier le wikicode]

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
hyperaccumulateur hyperaccumulateurs
\i.pɛ.ʁa.ky.my.la.tœʁ\

hyperaccumulateur \i.pɛ.ʁa.ky.my.la.tœʁ\ masculin

  1. (Biologie) Plante hyperaccumulatrice.
    • Les métaux présents dans les feuilles de l’hyperaccumulateur "Thlaspi caerulescens" sont très disponibles après incorporation dans le sol. — (Phytoremédiation des sols contaminés, Laboratoire Sols et Environnement, Université de Lorraine, lse.univ-lorraine.fr/resultats/phytoremediation-des-sols-contamines/resultats24.html)
    • La thèse était destinée à connaître le comportement et l'aptitude à extraire les métaux d'un hyperaccumulateur de Zn/Cd, Thlaspi caerulescens, sur différents sols pollués et d'évaluer sa réponse à des pratiques agronomiques. — (Résumé de la thèse de Christophe Schwartz Phytoextraction des métaux des sols pollués par la plante hyperaccumulatrice Thlaspi caerulescens, Institut national polytechnique de Lorraine, Vandoeuvre-lès-Nancy, 1997, sur le site cat.inist.fr)

Traductions[modifier le wikicode]

Apparentés étymologiques[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]