ichq

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

De l’arabe عشق, îchq (« amour »). Apparenté à achoug.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
ichq ichqs
\Prononciation ?\

ichq \Prononciation ?\ masculin

  1. (Islam) Passion amoureuse, amour éperdu.
    • Il existe cependant une autre voie pour concevoir l’amour. Nous la devons à Hallàadj qui, reprenant le terme ichq, amour de désir et non plus de prédilection, en fait un attribut essentiel de Dieu. — (Jacques Berque, Aspects de la foi de l’Islam, Publications des Facultés universitaires Saint-Louis, Bruxelles, 1985, p. 136)
    • Pour montrer cette diversité, voici une dizaine d’autres termes employés par les amants, tout autant que les juges, les théologiens et les écrivains : ichq, pour désigner la passion amoureuse ; la chahwa, son interface biologique, l’instinct sexuel ; al-hûbb, l’amour, avec toutes ses variantes, dont al-hûbb al-ûdhri, l’amour chaste ou amour courtois, mais aussi hawa, mahibba et mawadda, amours aux accents spirituels, y compris ceux que l’on éprouve pour Dieu. — (Malek Chebel, La veine amoureuse en islam [article], lemondedesreligions.fr, 01.07.2009)
    • Les théologiens ne reconnaissent qu’amour (ḥubb) en Dieu et condamnent les passions qui égarent le contrôle que l’homme doit exercer sur ses appétits, les litterati et les raffinés se reconnaissent entre eux par leur culte de la passion où prétend s’épuiser la raison, mais chez les uns comme les autres, le foyer n’est pas le lieu de ce noble sentiment, ḥubb ou ishq. — (Frédéric Lagrange, Islam d’interdits, Islam de jouissances [Recherche inédite en vue de l’Habilitation à Diriger la Recherche], Université Paris Sorbonne-Paris IV, 2007-2008, p. 112)

Variantes[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]