impédiments

From Wiktionnaire
Jump to navigation Jump to search
Voir aussi : impediments

Français[edit source]

Étymologie[edit source]

Du latin impedimentum.

Nom commun [edit source]

impédiments \ɛ̃.pe.di.mɑ̃\ masculin pluriel

  1. Ce qui est une charge qui gêne.
    • Nous avions laissé sans émoi
      Tous impédiments dans Paris.
      — (Paul Verlaine, Parallèlement, Læti et errabundi, dans les Poésies de Paul Verlaine, La Guilde du livre, Lausanne, 1961, page 407)
    • Le catholicisme doit s’élever au-dessus des formules humaines. Il doit ignorer les contingences politiques et les impédiments terrestres. — (Grillot de Givry, Le Christ et la patrie, chapitre XV ; Bibliothèque Chacornac, Paris, 1911, page 295)
  2. Lourd et encombrant bagage qui ralentit la marche d’une armée, l’avance d’une expédition.
    • Un chef d’armée doit savoir combien il aura d’homme hors de service par les maladies, avant même d’avoir engagé l’action ; quel nombre il devra traîner à la suite de l’armée, qui embarrasseront sa marche, à qui il faudra créer des abris, des lieux d’asile ou des moyens de rapatriement. C'est d’après ces notions statistiques qu’on se règle pour demander des renforts, remplir les vides laissés dans les cadres et débarasser l’armée de ses impédiments. — (Michel Lévy, Traité d’hygiène publique et privée, tome II, deuxième partie, section II, chapitre VI, art. II, III, B, 1° ; J.-B. Baillière et fils, Paris, 1869, page 825)
    • On se débarrassa de tous les impédiments et de tout le luxe de bagages que nous avions traîné à la remorque depuis Châlons. — (I. Leduad [Isidore Daudel], Nos désastres étudiés dans leurs sources, chapitre III ; Librairie Lachaud, Paris, 1871, page 80)

Synonymes[edit source]

Traductions[edit source]