Aller au contenu

inénarrable

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
(Vers 1480) Emprunté au latin inenarrabilis (« qu’on ne peut raconter, indicible »).
Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
inénarrable inénarrables
\i.ne.na.ʁabl\

inénarrable \i.ne.na.ʁabl\ masculin et féminin identiques

  1. Qui ne peut être narré ou raconté.
    • Par contre, quand on aime, on est complètement présent dans ces inénarrables instants de passion. — (Piero Balestro, Parler l'amour : la thérapie des tendresses, Montréal, Médiaspaul, 1995, page 18)
    • C'était une soirée délicieuse : dans le firmament d'une douceur et d'une pureté inénarrables, la lune gravitait solitaire, chassant devant elle une multitude de petits nuages floconneux […]. — (Michel Séligny, Homme libre de couleur de la Nouvelle-Orléans, Presses de l'Université Laval, 1998)
  2. (Familier) (Ironique) Cocasse ; impayable ; absurde.
    • Nous demandions un certain vieux Dimitraki, que nous finîmes par trouver, au fond d’un bouge inénarrable. — (Pierre Loti, Aziyadé, 1879)
    • Jolie somme ! Mais restait à la toucher... Or, ici, commence un procès aux complications inénarrables, et qui dura dix ans. — (Henry Guy, Histoire de la poésie française au XVIe siècle, 1910, vol.1, page 22)
    • Tous les admirateurs de l’écrivain se souviennent également des difficultés inénarrables qu'il connut avec le Pouvoir algérien lorsqu'il tenta cette longue et difficile expérience de théâtre populaire en arabe algérien. — (Jacqueline Arnaud, Actualité de Kateb Yacine, L'Harmattan, 1993, page 7)

Prononciation

[modifier le wikicode]

Références

[modifier le wikicode]