inénarrable

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Vers 1480) Emprunté au latin inenarrabilis (« qu’on ne peut raconter, indicible »).

Adjectif [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
inénarrable inénarrables
\i.ne.na.ʁabl\

inénarrable \i.ne.na.ʁabl\ masculin et féminin identiques

  1. Qui ne peut être narré ou raconté.
    • Par contre, quand on aime, on est complètement présent dans ces inénarrables instants de passion. — (Piero Balestro, Parler l'amour : la thérapie des tendresses, Montréal, Médiaspaul, 1995, p.18)
    • C'était une soirée délicieuse : dans le firmament d'une douceur et d'une pureté inénarrables, la lune gravitait solitaire, chassant devant elle une multitude de petits nuages floconneux […]. — (Michel Séligny, Homme libre de couleur de la Nouvelle-Orléans, Presses de l'Université Laval, 1998)
  2. (Familier) (Ironique) Cocasse ; impayable ; absurde.
    • Nous demandions un certain vieux Dimitraki, que nous finîmes par trouver, au fond d’un bouge inénarrable. — (Pierre Loti, Aziyadé, 1879)
    • Jolie somme ! Mais restait à la toucher... Or, ici, commence un procès aux complications inénarrables, et qui dura dix ans. — (Henry Guy, Histoire de la poésie française au XVIe siècle, 1910, vol.1, p.22.)
    • Tous les admirateurs de l’écrivain se souviennent également des difficultés inénarrables qu'il connut avec le Pouvoir algérien lorsqu'il tenta cette longue et difficile expérience de théâtre populaire en arabe algérien. — (Jacqueline Arnaud, Actualité de Kateb Yacine, L'Harmattan, 1993, p.7)

Synonymes[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]