inanition

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(XIIIe siècle) Emprunt savant au latin inanitio (« vide »).

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
inanition inanitions
\i.na.ni.sjɔ̃\

inanition \i.na.ni.sjɔ̃\ féminin

  1. (Médecine) État de faiblesse causé par le manque de nourriture.
    • Il ne mange pas, il mourra d’inanition.
    • Il tombe d’inanition.
    • Je ne pouvais simplement plus marcher, je ne pouvais même pas me relever de ma fausse position ; je restai contre le mur où j’étais tombé, et je sentis que je commençais à perdre connaissance. La conscience de cette inanition ne fit qu’accroître ma folle colère. — (Knut Hamsun, La Faim, traduction de Georges Sautreau, 1961, p. 271)
    • On torturait le malade en le soumettant à une diète particulière, on lui pesait chaque bouchée, mesurait chaque gorgée de boisson, cependant que les médecins savaient – et moi je ne l’ignorais pas non plus – qu’on ne faisait par là que retarder l’issue fatale et que ces deux ou trois années qu’on gagnait ainsi sur la mort n’étaient qu’une effroyable agonie, une mort lente par inanition au milieu d’un monde regorgeant d’aliments et de boissons. — (Stefan Zweig, trad. Alzir Hella (2002), La Pitié dangereuse, Grasset, Paris, 1939, page 165)
    • (Par extension)En juillet survint une période de conjugaison : beaucoup d’infusoires se conjuguèrent même avant, d'avoir entièrement digéré leur nourriture. Dans les cultures à inanition presque tous les individus se conjuguèrent; […]. — (« Hertwig (R.). — La conjugaison chez Dileptus gigas », dans L'Année biologique, volume 9, Paris : chez Masson, 1907, p. 53)

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]