incartade

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
    • Tout le peuple écoutait et regardait. Voilà deux jours que son éminence s'évertuait à lécher ces ours flamands pour les rendre un peu plus présentables en public, et l'incartade était rude. — (Victor Hugo, Notre-Dame de Paris, 1831)

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Date à préciser) De l’italien inquartata, esquive à l’épée.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
incartade incartades
\ɛ̃.kaʁ.tad\

incartade \ɛ̃.kaʁ.tad\ féminin

  1. Extravagance, folie que fait une personne.
    • Il a fait mille incartades.
    • Il fait chaque jour de nouvelles incartades.
    • Je ne m’attendais pas à cette nouvelle incartade.
    • Exaspéré, il chercha des prétextes de voyage, et partit plusieurs fois, pendant un jour ou deux, pour une ville éloignée. Comme ces notaires libertins qui prennent le train pour cacher leurs incartades dans de mauvais lieux étrangers, le vétérinaire roulait cent kilomètres pour entrer dans un confessionnal. — (Marcel Aymé, La jument verte, Gallimard, 1933, collection Le Livre de Poche, page 94.)
    • C’était un nomme d’une exigeante nature. Il lui arrivait de se montrer sévère pour réprimer nos incartades ; plus tard, j’ai compris qu’il forçait sa véritable nature. — (Édouard Bled, « Mes écoles », Robert Laffont, 1977, page 276.)
  2. Brusque sortie verbale, inconsidérée et blessante.
    • Il lui a fait une incartade fort mal à propos.
    • Tout le peuple écoutait et regardait. Voilà deux jours que son éminence s'évertuait à lécher ces ours flamands pour les rendre un peu plus présentables en public, et l'incartade était rude. — (Victor Hugo, Notre-Dame de Paris, 1831)

Synonymes[modifier le wikicode]

Extravagance (1) :

Brusque sortie verbale (2) :

Traductions[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]