inclémence

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Siècle à préciser) Du latin inclementia (« état de ce qui est inclément »).

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
inclémence inclémences
\ɛ̃.kle.mɑ̃s\

inclémence féminin

  1. (Désuet) Défaut de clémence.
    • Ce devait être assez, dit Denys d'Halicarnasse, pour que de telles marques d'humanité rendissent les esclaves dociles, attachés à leurs maîtres, et disposés à supporter, pendant tout le reste de l'année, l’inclémence de la fortune à leur égard. — (Robert du Var, Histoire de la classe ouvrière depuis l'esclave jusqu'au prolétaire de nos jours, Paris : Michel, 1850, vol.1, page 73)
  2. Rigueur excessive.
    • L’inclémence de la critique.
  3. (Par extension) Âpreté, dureté, au sujet des saisons.
    • Pendant ces deux jours, l’averse ne cessa pas, mais qu’importe ? cette inclémence météorologique n’altéra en rien la grande et profonde impression de l’Océan vu. — (Alphonse Allais, « Le Pavillon des Margâts », Le Chat Noir, Paris, 1887)
    • L’habitation n'est pas la seule protection qu’ait cherchée l’Homme. Son corps aussi a besoin d’être protégé, aussi bien de l’inclémence du temps que des autres dangers qui l’environnent. — (Salvator Canals Frau, Préhistoire de l'Amérique, traduit par Marc-R. Sauter, Paris : Payot, 1953, page 157)

Antonymes[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]