incolore

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Voir aussi : incoloré

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(1797) Du latin incolor (« sans couleur »).

Adjectif [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
incolore incolores
\ɛ̃.kɔ.lɔʁ\

incolore \ɛ̃.kɔ.lɔʁ\ masculin et féminin identiques

  1. (Didactique) Qui n’est pas coloré.
    • L’eau est un fluide incolore.
    • Au fond de la place, la butte se dresse ravinée, couverte d’une herbe lépreuse, fanée comme du velours râpé, jaunâtre ou plutôt incolore. — (Jules Claretie, Le Train 17, 1877)
  2. (Figuré) Sans éclat.
    • En résumé donc la définition que l'auteur donne de l'usure, — « l'accaparement subreptice, au nom du capital, de la partie des bénéfices destinée à rémunérer soit les autres parties du capital, soit le travail » — est aussi vague, aussi incolore que toutes les définitions hasardées par d'autres écrivains. — (J.-E. Horn, « Bibliographie : L'Usure, sa définition, par G. E. Marin-Darbel », dans le Journal des économistes: revue de la science économique et de la statistique, Paris : chez Guillaumin & Cie, 1859, p. 467)
    • Les poëtes académiques du XVIIe et du XIIIe siècle n'auraient pas plus compris de telles inspirations que les paysans n'eussent admiré leurs odes, leurs épîtres et leurs poésies fugitives, si incolores, si gourmées. — (Gérard de Nerval, Les Filles du feu, Chansons et légendes du Valois, 1854)

Traductions[modifier le wikicode]

Paronymes[modifier le wikicode]

Anagrammes[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

Italien[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du latin incolor (« sans couleur »).

Adjectif [modifier le wikicode]

incolore \Prononciation ?\

  1. Incolore.