incunable

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du latin incunabula (« commencement », « origine »), terme tiré du titre[1] Incunabula typographiæ (« Origines de la typographie »), catalogue des premiers ouvrages imprimés, publié en 1688, à Amsterdam, par Cornelius Beughem.

Adjectif [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
incunable incunables
\ɛ̃.ky.nabl\
Photo d'un incunable ouvert au premier folio d'une édition du calendrier des bergers de 1508

incunable \ɛ̃.ky.nabl\ masculin et féminin identiques

  1. (Imprimerie) Qui date des premiers temps de l’imprimerie.
    • Je m’étais déterminé à prendre la route de Salzburg, afin de voir la Bibliothèque de l’archevêché de cette ville , composée de 21000 volumes ; elle contient un assez grand nombre de raretés en manuscrits et en livres incunables. — (Jean Duchesne, Voyage d’un Iconophile, Paris : Heideloff & Campé, 1834, page 56)
    • Cependant les éditions incunables des Météorologiques, tout comme les autres versions manuscrites et imprimées de ce texte, transmirent dans les commentaires qui les accompagnaient diverses discussions autour de l’alchimie. — (Didier Kahn, Alchimie et Paracelsisme en France à la fin de la Renaissance (1567-1625), Librairie Droz, 2007, page 52)
    • Comment se présente un livre incunable ou post-incunable ? Comme on pouvait s’y attendre, les travaux des historiens du livre ont plus insisté sur les logiques structurelles et sur les facteurs de continuité que sur les processus de différenciation. — (Frédéric Barbier, Histoire du livre en Occident, Armand Colin, 2012, chap.3)

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
incunable incunables
\ɛ̃.ky.nabl\

incunable \ɛ̃.ky.nabl\ masculin

  1. (Typographie) Livre imprimé aux débuts de l’imprimerie. Note d’usage : par convention, l’on considère ainsi les documents imprimés avant 1501 ; dans la pratique, on inclut aussi les documents du début du XVIe siècle.
    • On peut voir entre autres le bréviaire manuscrit conservé à la bibliothèque du grand séminaire de Malines, ainsi que plusieurs incunables de Cambrai, de Cologne, 1500, des Prémontrés, 1515, de Tournai, 1527, etc. — (Ed. Speelmanns, Histoire du culte de Marie en Belgique: calendrier belge de la Sainte Vierge, Paris & Tournai : H. Casterman, 1859, page 262)
    • Un jour, un livre unique, un incunable, a disparu de la chambre du conférencier, alors qu'il était venu professer à Oxford. — (Jean Ray, Harry Dickson, X-4, 1934)
    • Mais les types ne sont pas éternels. Ils finissent par s’user – et cette usure sera précieuse par la suite pour dater la chronologie de fabrication d’incunables réalisés avec les mêmes caractères. — (Yves Perrousseaux, Histoire de l’écriture typographique, de Gutenberg au xviie siècle, 2006, p. 58)

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

Catalan[modifier le wikicode]

Nom commun [modifier le wikicode]

incunable \Prononciation ?\

  1. Incunable.

Anglais[modifier le wikicode]

Nom commun [modifier le wikicode]

incunable \Prononciation ?\

  1. Variante de incunabulum.