indélogeable

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

(Vers 1848) De délogeable avec le préfixe in-.

Adjectif [modifier]

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
indélogeable indélogeables
\ɛ̃.de.lɔ.ʒabl\

indélogeable \ɛ̃.de.lɔ.ʒabl\

  1. Inamovible ; qui ne peut être délogé ; que l'on ne parvient pas à déloger
    • Dans certains pays, les jardiniers insouciants considèrent cet insecte comme un hôte indélogeable. (Jean-Louis-Auguste Loiseleur-Deslongchamps, Herbier général de l'amateur : contenant les figures coloriées des plantes nouvelles, rare et intéressantes des jardins de l'Europe, avec leurs description, histoire, propriétés et culture, Paris : Imprimerie d'E. Duverger, 1848, p. 16)
    • En 1830, la Bourgeoisie libérale s'est trouvée pourvue du gouvernement, de toutes les grandes positions de l'état ; elle devait ce résultat à l'action de la presse pendant la Restauration. Mais une fois logée, elle s'est crue indélogeable ; elle n'a pas voulu penser qu'on pourrait lui faire un jour ce qu'elle avait fait à la noblesse de Charles X. (Le Mois: revue historique et politique : jour par jour, par Alexandre Dumas, n° 17 du 1er mai 1849)
    • Dès la première matinée quelque chose en lui en avait revendiqué la possession; il se rappela le mot dont il avait soudainement qualifié la grand-mère : « indélogeable » ; ce mot qui maintenant l'accusait sourdement. (Maurice Loton, Il y a des anges au jardin, Librairie des Méridiens Klinscksieck, 1989, p. 166)
    • Ce gars-là est considéré comme indélogeable malgré son âge. (Vincent Morin, Boxe : Bernard Hopkins aimerait affronter Jean Pascal, 24 HEURES Montréal/Canoë (http:/ /24hmontreal.canoe.ca), 24 aout 2010)

Dérivés[modifier]

Traductions[modifier]