indiennerie

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

(Date à préciser) De indienne, avec le suffixe -erie.

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
indiennerie indienneries
\ɛ̃.djɛn.ʁi\

indiennerie \ɛ̃.djɛn.ʁi\ féminin

  1. Définition manquante ou à compléter. (Ajouter) Usine qui produit des indiennes (sens à préciser) en imprimant des étoffes.
    • La ville basse, entièrement livrée au commerce, renferme, avec des filatures de soie renommées, plusieurs fabriques, telles que draperies communes, indienneries, tanneries et forges. (Régis Jean F. Vaysse de Villiers, Description routière et géographique de l’Empire français, 1813)
    • Je reviens maintenant, monsieur, aux questions que vous m’adressez sur nos fabriques et nos manufactures : il existait dans le Comtat, au commencement du siècle passé, des indienneries qui jouissaient d’une grande réputation ; il en existait aussi à Orange. (Laurent-Pierre Bérenger, Les Soirées provençales ou, Lettres de M. L. P. Bérenger, tome second, Durey, Libraire, Paris, 1819, 3e édition, revue et augmentée)
    • De plus, les toiles peintes imitées de celles des Indes, d’où le nom d’indiennerie, moins chères avec le progrès technique de l’impression sur tissu, obtinrent également un gros succès. (Albert Soboul, ‎Guy Lemarchand, ‎Michèle Fogel, Le Siècle des Lumières : L’essor (1715–1750), Presses universitaires de France, 1977)
    • L’élan des fondateurs d’indienneries fut brisé par la crise qui dura de l’an III (1794–1795) (1) à fructidor an V (août 1797) (2). (Pierre Lebrun, Essai sur la révolution industrielle en Belgique, 1770–1847, 1979)
    • Dès 1760, des indienneries suisses s’implantèrent à Nantes. […] Rappelons que l’indiennerie, liée au fait huguenot, est interdite en France dès 1686, soit un an après la révocation de l’édit de Nantes. (Roger Buangi Puati, Christianisme et traite des noirs, 2007)