indifféremment

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

Dérivé de indifférent avec le suffixe -ment.

Adverbe [modifier]

indifféremment \ɛ̃.di.fe.ʁa.mɑ̃\

  1. Sans faire de différence, de distinction.
    • Mais qu’indifféremment elle doit à ce rang Élever le mérite et les rares services. (Pierre Corneille, Agés. III, 2.)
    • Rendant justice indifféremment à tous ses sujets. (Esprit Fléchier, Historique de Théod. II, 2.)
    • Confondre les personnes et les traiter indifféremment. (Jean de la Bruyère, IX.)
    • Philopémen écoutait volontiers les discours des philosophes, et lisait avec plaisir leurs traités ; non pas tous indifféremment, mais seulement ceux qui pouvaient l’aider à faire du progrès dans la vertu. (Charles Rollin, Historique ancien Œuvr. t. VIII, p. 133, dans POUGENS.)
    • Les Turcs appellent indifféremment les chrétiens infidèles et chiens. (Voltaire, Loi nat. note k.)
    • Exiler indifféremment, tantôt Arius, tantôt Athanase. (Voltaire, Dict. phil. Constantin.)
    • Il [le phoque] ne craint ni le froid ni le chaud, il vit indifféremment d’herbe, de chair ou de poisson ; il habite également l’eau, la terre et la glace. (Georges Louis Leclerc, Quadrup. t. VI, p. 276.)
  2. Avec indifférence, sans intérêt, avec froideur.
    • Ils viennent entendre indifféremment la parole de Dieu. (Louis Bourdaloue, Dominic. I, Parole de Dieu, 305.)
    • L'homme dissimulé ne parle point indifféremment. (Jean de la Bruyère, Théophr. I.)
    • Ne vous écrit-elle pas : chantez indifféremment ? c’est-à-dire chantez comme si vous chantiez […] seulement pour chanter. (Pierre Augustin Caron de Beaumarchais, Barb. de Sév. I, 6.)

Apparentés étymologiques[modifier]

Traductions[modifier]

Références[modifier]