indiscutable

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

Adjectif dérivé de discutable avec le préfixe in-.

Adjectif [modifier]

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
indiscutable indiscutables
\ɛ̃.dis.ky.tabl\

indiscutable \ɛ̃.dis.ky.tabl\ masculin et féminin identiques

  1. Que l’on ne peut pas mettre en doute, discuter ou contester ; dont la condition ou l’état ne fait pas de doute.
    • Il n'était pas devenu le « Monsieur instruit », selon les désirs du paternel, mais il avait acquis d’indiscutables qualités de débrouillage. (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930)
    • Le climat arctique n'est pas le même que le climat alpin malgré certaines analogies qui sont indiscutables (enneigement, courte période de végétation, température moyenne basse). (Henri Gaussen, Géographie des Plantes, Armand Colin, 1933, p.143)
    • Quelques minutes avant la fin de la première mi-temps, un joueur de Bordeaux crochète un Marseillais dans la surface de réparation. Je siffle le penalty indiscutable. (Christophe Donner, Mon oncle, Grasset, 1995)
    • Les théoriciens de la version alternative […] échafaudent des hypothèses conformes à leurs convictions sans apporter de preuves indiscutables. (Louis Dubé, L’argument déterminant et les théories du complot, dans Le Québec sceptique, n° 67, p.5, automne 2008)

Synonymes[modifier]

Antonymes[modifier]

Traductions[modifier]

Nom commun [modifier]

Singulier Pluriel
indiscutable indiscutables
\ɛ̃.dis.ky.tabl\

indiscutable \ɛ̃.dis.ky.tabl\ masculin

  1. Qualité de ce l’on ne peut pas mettre en doute, discuter ou contester ou dont la condition ou l’état ne fait pas de doute.
    • Ce qui est plus grave, c'est que, d’auteur en auteur, les hypothèses sont devenues des certitudes et l'on peut lire dans des ouvrages de vulgarisation les plus étonnantes affirmations, jamais vérifiées, jamais critiquées, prises un jour à la source du possible et entraînées depuis dans le flot de l’indiscutable. (André Leroi-Gourhan, Les religions de la préhistoire, Presses universitaires de France, 1971, p. 144)

Références[modifier]