industriel

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

(1471) Du moyen français industrial ; composé de industrie et -el.

Adjectif [modifier]

Singulier Pluriel
Masculin industriel
\ɛ̃.dys.tʁi.jɛl\
industriels
\ɛ̃.dys.tʁi.jɛl\
Féminin industrielle
\ɛ̃.dys.tʁi.jɛl\
industrielles
\ɛ̃.dys.tʁi.jɛl\

industriel \ɛ̃.dys.tʁi.jɛl\

  1. Qui appartient à l’industrie.
    • On voit par le statut ici reproduit que les maréchaux, les férons, les serruriers et les taillandiers formaient, à Abbeville, une seule corporation industrielle et une même confrérie religieuse sous l’invocation de saint Eloy. — (Augustin Thierry, Recueil des monuments inédits de l’histoire du Tiers État, vol.4, 1870, p. 286)
    • La houille est généralement assez impure et contient des pyrites et des matières argileuses qui agissent d’une manière fâcheuse dans plusieurs opérations industrielles. — (Edmond Nivoit, Notions élémentaires sur l’industrie dans le département des Ardennes, Charleville : E. Jolly, 1869, p. 91)
  2. Où l’industrie est développée.
    • Il arriva à Glasgow vers une heure, et l’on raconte que le travail ne fut pas repris avant deux heures et demie dans les docks et les manufactures de cette ruche industrielle. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, p. 30 de l’éd. de 1921)
    • En réalité, au delà de l’octroi, sans interruption perceptible, s’étale une zone de grosses communes industrielles où la population est de 65 000 âmes. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : Le problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    • Or, nous devons tout essayer pour maintenir peuplés ces plateaux de sol ingrat et non chercher à éloigner la population, l’obligeant […] à périr de la poitrine dans des bourgades industrielles. — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
  3. Qui provient de l’industrie.
    • En outre la réclame commerciale et industrielle, voire même la propagande politique, se sont emparées de l’image et de ses dérivés, les considérant comme des moyens puissants autant qu’avantageux. — (Gustave Fraipont; Les Vosges, 1895)
    • C'est ainsi que la quasi-totalité des prix des grands produits industriels connaissent au XIXe siècle un trend orienté à la baisse. Dans la sidérurgie française par exemple, les « fers et aciers ouvrés » passent de l’indice 100 en 1850 à l’indice 72 en 1911. — (Jean-Pierre Rioux, La révolution industrielle : 1780-1880, Éditions du Seuil, 1971, p.84)
    • En dépit de sa réussite, l’Europe connaissait d'intenses frustrations. Cette réussite était pourtant éclatante. Les progrès scientifiques, technologiques et industriels y étaient impressionnants. — (Thérèse Delpech, L'ensauvagement : Le retour de la barbarie au XXIe siècle, éd. Bernard Grasset, 2005, p. 172)
  4. Qui est destiné à l’industrie.
    • Toutes ces plantes appartiennent à la classe des cultures dites industrielles, parce qu’elles fournissent des produits qui servent de matières premières à l’industrie. — (Edmond Nivoit, Notions élémentaires sur l’industrie dans le département des Ardennes, Charleville : E. Jolly, 1869, p. 101)

Dérivés[modifier]

Traductions[modifier]

Nom commun [modifier]

Singulier Pluriel
Masculin industriel
\ɛ̃.dys.tʁi.jɛl\
industriels
\ɛ̃.dys.tʁi.jɛl\
Féminin industrielle
\ɛ̃.dys.tʁi.jɛl\
industrielles
\ɛ̃.dys.tʁi.jɛl\

industriel \ɛ̃.dys.tʁi.jɛl\

  1. Personne impliquée dans la propriété ou la gestion d’entreprise, patron d’industrie.
    • En 1887, dans la préface à la troisième édition du Sublime, Denis Poulot, industriel expérimenté, ancien maire du XIe arrondissement et gambettiste, disait que les syndicats tueraient les grèves. — (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, Chap.VI, La moralité de la violence, 1908, p.)
    • Laurier n’était pas seulement, et à la fois, un dictateur par tempérament, un riche propriétaire foncier et un puissant industriel (…), mais c’était aussi un personnage populaire, fort habile à cultiver l’art de la popularité. — (H.G. Wells, La Guerre dans les Airs, 1908, traduit par Henry-D. Davray & B. Kozakiewicz, page 390, Mercure de France, 1921)
    • Chaque semaine, sur quatre pages, le journal se fera le défenseur des industriels. Hebdomadaire conçu par des patrons pour des patrons, il se veut un véritable outil de décision. — (Thibaut de Jeagher, L’Usine nouvelle a 120 ans, dans L’Usine nouvelle, n°3266, 15 décembre 2011, page 8)
  2. (Par extension) Entreprise d’un secteur particulier.
    • Cet industriel de l’aéronautique a annoncé lundi sa fusion avec un groupe concurrent.
    • Nos clients sont surtout des industriels automobiles de plus de mille salariés.
  3. (Vieilli) (Rare) Chevalier d’industrie ; celui qui fait métier d’expédients peu honnêtes, de combinaisons plus ou moins illégales.
    • Il y a peu de temps, on s’attroupait autour d’un industriel qui trouvait le moyen d’éviter les gardiens de la paix et vendait la bonne aventure, grâce à une machine très compliquée. Ce qui sortait de cette machine, c’était le papier fatidique qui sert depuis des temps immémoriaux à prédire l’avenir aux naïfs. Mais la machine était toute reluisante de nickel et de cuivre, munie de timbres électriques … Au moment où apparaissait le képi du « garde-champêtre », tout cela s’évanouissait ; l’homme, la lourde machine, se volatilisaient, disparaissaient, pour reparaître un peu plus loin … — (Henri Duvernois, Le boulevard, chapitre VII ; Éditions Pierre Lafitte, collection Visages de Paris, Paris, 1927, p. 71)

Traductions[modifier]

Prononciation[modifier]

Voir aussi[modifier]

Références[modifier]