inerrance

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

De inerrant ; voir errance.

Nom commun [modifier le wikicode]

inerrance \i.nɛ.ʁɑ̃s\ féminin

  1. (Religion) Fait de n’avoir aucune erreur, d’être inerrant.
    • D’où la déduction de Jomier selon laquelle en cherchant à dégarer des lois sociologiques, en accordant toute son attention à la critique littéraire ou psychologique, en posant au fond la question de l’inerrance du Coran, Khalafallâh prendrait le risque de faire passer en arrière-plan la question de la vérité du texte révélé pour les musulmans : « Il ne se doute pas qu’en négligeant la base historique et réelle des récits, il s’engage dans une voie qui mène directement à un piétisme purement subjectif. » — (Dominique Avon, Les Frères prêcheurs en Orient : Les dominicains du Caire (années 1910 – années 1960), Les Éditions du Cerf, 2005, page 664)
    • Même les auteurs inspirés par l’Esprit n’étaient pas infaillibles : il n’existe pas dans l’histoire de l’Église de doctrine de l’infaillibilité des auteurs bibliques (alors qu’il y a eu la doctrine de l’inerrance de la Bible elle-même). — (Elisabeth Parmentier, L’écriture vive : interprétations chrétiennes de la Bible, Éditions Labor et Fides, 2004, page 32)

Apparentés étymologiques[modifier le wikicode]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]