inféoder

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Ce verbe est attesté d'abord au participe passé (1411, infeode) par emprunt au participe passé "infeodatus", du latin médiéval infeodare (1109-1120): concéder un fief, formé avec le préfixe in sur feodum (fief, féodal). Le verbe refait sur le participe passé ou repris directement du latin médiéval, est relevé par Richelet en 1680; il a remplacé l’ancien infeuder : investir d'un fief (1393), qui reprenait le latin médiéval infeudare (1097), de feudum: fief[1].

Verbe [modifier le wikicode]

inféoder \ɛ̃.fe.ɔ.de\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : s’inféoder)

  1. (Droit féodal) Donner une terre pour être tenue en fief.
    • — Il me semble, dit-il après un moment d’hésitation, que mon frère se proposait de confier à son favori le riche manoir d’Ivanhoé ?
      – Il le lui a inféodé en effet, répondit Cédric, et ce n’est pas mon moindre sujet de querelle avec mon fils, qui s’est abaissé à ne tenir que comme vassal féodal les domaines dont ses pères jouissaient en toute liberté et indépendance.
      — (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
  2. (Figuré) Lier fortement par des liens difficiles à défaire.
    • […], c'est la philosophie empiriste anglaise qui ruine définitivement l'ontologie d'Aristote à laquelle la dogmatique chrétienne est intimement inféodée. — (Louis Rougier, Histoire d'une faillite philosophique: la Scolastique, 1925, éd.1966)
  3. (Pronominal) (Figuré) Se lier à une personne, à un parti ou à une opinion, comme un vassal était lié à son seigneur.
    • Il s’inféoda au parti vainqueur. - Un homme inféodé à un parti, à une coterie.
    • Russia Today, la chaîne d’information en continu inféodée à Vladimir Poutine, recrute et va lancer ses programmes sur le câble et le satellite en France à partir de décembre, sous la dénomination de « RT France ». — (Canard plus : Émissions à effet tsar, Le Canard Enchaîné, 2 août 2017, page 7)

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

  1. Alain ReyDictionnaire historique de la langue française, Dictionnaires Le Robert, Paris, 1992