infatué

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Voir aussi : infatue

Français[modifier le wikicode]

Forme de verbe [modifier le wikicode]

Voir la conjugaison du verbe infatuer
Participe Présent
Passé (masculin singulier)
infatué

infatué \ɛ̃.fa.tɥe\

  1. Participe passé masculin singulier du verbe infatuer.

Adjectif [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin infatué
\ɛ̃.fa.tɥe\

infatués
\ɛ̃.fa.tɥe\
Féminin infatuée
\ɛ̃.fa.tɥe\
infatuées
\ɛ̃.fa.tɥe\

infatué \ɛ̃.fa.tɥe\ masculin

  1. Qui est si bien pénétré de ses propres mérites ou de ceux d’une chose ou d’une autre personne qu’il ne peut qu’en être désabusé.
    • Il est infatué de sa personne.
    • Il est trop infatué de son mince talent.
    • La prévention infatuée de la bourgeoisie qui de tout temps a affirmé la solidarité du capital et du travail, irait jusqu’à dire qu’il y a des patrons… dans l’intérêt du travailleur. — (Karl Marx, Le Manifeste communiste)
    • Malgré tout ce que l’on a écrit depuis quelques années sur le chauvinisme français, nos sottises patriotiques, nos vanités, nos fanfaronnades, je ne crois pas qu’il y ait en Europe un peuple plus vantard, plus glorieux, plus infatué de lui-même que le peuple de Bavière. — (Alphonse Daudet, L’empereur aveugle, dans Contes du lundi, 1873, Fasquelle, collection Le Livre de Poche, 1974, page 242.)
    • Saturnine en conclut qu’elle était amoureuse d’un malade mental, d’un homme infatué, d’un être parfaitement biscornu, mais pas d’un assassin. — (Amélie Nothomb, Barbe bleue, Albin Michel, Paris, 2012, p. 100)

Références[modifier le wikicode]

  • Dictionnaire encyclopédique Quillet édition 1979