infortuné

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Voir aussi : infortune

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Date à préciser) Du latin infortunatus.

Adjectif [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin infortuné
\ɛ̃.fɔʁ.ty.ne\

infortunés
\ɛ̃.fɔʁ.ty.ne\
Féminin infortunée
\ɛ̃.fɔʁ.ty.ne\
infortunées
\ɛ̃.fɔʁ.ty.ne\

infortuné \ɛ̃.fɔʁ.ty.ne\

  1. Qui est tombé dans l’infortune.
    • Prince infortuné. — Reine infortunée.
    • Les jours se passaient ainsi, […] tristes et cruels pour l’infortuné Torchonnet que son maître maltraitait sans relâche. — (Comtesse de Ségur, L’Auberge de l’Ange-Gardien, 1888)
    • (Par extension)De même les infortunés chrononautes de Temps mort (G. Langelaan) vieillissent en quelques minutes de plusieurs dizaines d'années : tel est le risque d’accident temporel qui attend les pionniers de l'espace-temps. — (Temps libre, vol. 7 & 8, Éditions Denoël, 1983, p. 27)

Traductions[modifier le wikicode]

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
infortuné infortunés
\ɛ̃.fɔʁ.ty.ne\

infortuné \ɛ̃.fɔʁ.ty.ne\ masculin (pour une femme, on dit : infortunée)

  1. (Soutenu) Celui ou celle qui vit dans l’infortune.
    • Les infortunés qui, sans doute, ont mérité ainsi, sans le savoir, la bienheureuse éternité, ces infortunés, depuis les temps les plus anciens, se sont évertués à épierrer ces immensités du Causse, ces plateaux calcaires […] — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
  2. (Par hyperbole) Celui ou celle qui n’a pas de chance.
    • J’ai perdu quelques heures précieuses de ma vie à lire, comme tant d’autres infortunés, les élucubrations anti-juives de M. Drumont, […] — (Léon Bloy, Le Salut par les Juifs/Chapitre 1, Joseph Victorion et Cie, 1906)
    • L’infortuné n’avait pas eu le temps de presser ce bouton. Déjà ses assaillants le frappaient, sauvagement, par derrière. — (Francis Carco, Les Hommes en cage, Éditions Albin Michel, Paris, 1936, p. 120)

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Anagrammes[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]