innovation

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : Innovation

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

(XVIIe siècle) Du moyen français innovation (« action d’introduire une chose nouvelle »), lui-même de l’ancien français innovacion emprunté au latin innovatio (« renouvellement »)[1]. Il est apparu à côté de novation, qui est resté cantonné au domaine du droit.
(1957) Emprunt à l’américain innovation, s’agissant du domaine économique et de la gestion d’entreprises[2].

Nom commun[modifier]

Singulier Pluriel
innovation innovations
\i.nɔ.va.sjɔ̃\
Innovation (2) marquante, en 1878, le phonographe de Thomas Edison.
Innovations (3) chez Festuca arundinacea.

innovation \i.nɔ.va.sjɔ̃\ féminin

  1. Action d’innover, fait d’introduire une ou des nouveautés, d’apporter un changement important dans une situation, dans un usage, dans un domaine quelconque.
    • Entre nous soit dit : le monde se mettait en quatre pour des faibles, et les forts passaient inaperçus ; des sots jouaient quelquefois le premier rôle, et des hommes très doués celui d’originaux ; l’Allemand, sans plus se soucier de ces douleurs d’enfantement qu’il assimilait à des exagérations maladives et décadentes, continuait à lire ses magazines des familles et à fréquenter les Grands-Palais et les Salons nationaux avec infiniment plus d’assiduité que les Indépendants ; déjà la politique ne tenait aucun compte des conceptions ni des journaux des hommes nouveaux, et les institutions officielles restaient préservées de toute innovation comme par un cordon sanitaire. (Robert Musil, L’Homme sans qualités, 1930-1932 ; traduction de Philippe Jaccottet, 1956, p. 72.)
    • Le pragmatisme danois semble promouvoir l’innovation en politique. (Examens de l’OCDE de la réforme de la réglementation, page 120, OCDE, 2002)
    • Professionnels et chercheurs en management sont d’accord pour reconnaître l’importance de l’innovation comme facteur de compétitivité des entreprises. (Moderniser la gestion des hommes dans l’entreprise, page 219, 2005, Éditions Liaisons)
    • L’innovation n’est plus l’apanage des start-up. La meilleure réponse est sans doute celle expérimentée par les grands groupes : parier à fond sur l’innovation participative, l’innovation ouverte (« open innovation »), l’innovation intensive, les Internal Ventures (start-up internes)… et les pôles de compétitivité où les entreprises côtoient les laboratoires de recherche ainsi que les start-up. Au final, la dose de folie et la rapidité nécessaires pour « disrupter » ne sont plus l’apanage ni des « startupers » ni des grands groupes. C’est une affaire de personnalité. (Sophie Leblanc, Sophiecoach, 16 avril 2014.)
  2. Nouveauté produite pour la première fois ou apportée dans un usage.
    • Essentiellement agricole, mais peu accessible aux innovations, le département de la Sarthe n'a pour toute richesse que des produits aujourd'hui dépréciés : des céréales , quelques bestiaux. (Étienne Garnier-Pagès, Pétition déposée le 26 mai 1836, sur le bureau de la chambre des députés, contre l'impôt proposé sur le sucre indigène, dans Le Journal du peuple, 1836, vol.3, p. 177)
    • Madame de Coislin se vantait d’avoir introduit une nouveauté à la cour, la mode des chignons flottants, malgré la reine Marie Leczinska, fort pieuse, qui s’opposait à cette dangereuse innovation. (Chateaubriand, Mémoires d'Outre-tombe, 2, 17, 2, 1848)
    • L’avionneur ajoute qu’outre les réacteurs de nouvelle génération Trent 7000 de Rolls-Royce, l’A330neo bénéficiera de différentes innovations, notamment des optimisations au niveau de l’aérodynamique, une plus grande envergure, et de nouveaux mâts réacteurs. (AFP, « Airbus lance une nouvelle version remotorisée de son A330 », Boursorama, 14/07/2014)
  3. (Botanique) Continuation de la tige par le développement d’un bourgeon, en parlant notamment de la ramification des hépatiques (cryptogames) caulescentes[3] et des fétuques[4].
    • Fétuques
      - plantes vivaces, glabres ;
      - pousses stériles (ou innovations) sur la même souche que la pousse fertile; […]
      (J.-C. Rameau, ‎D. Mansion, G. Dumé, C. Gauberville, Flore forestière française : Région méditerranéenne, page 1586, 2008)
    • Cependant plusieurs Mousses émettent de l’aisselle de quelques-unes de leurs feuilles des bourgeons ou innovations qui sont destinées à multiplier la plante. (Bulletin de la Société Botanique de France, tome 3, page 5, note n°3, 1856)

Synonymes[modifier]

Introduction d’une chose nouvelle :

Chose nouvelle introduite pour la première fois :

Antonymes[modifier]

Action d’introduire une chose nouvelle :

Chose nouvelle :

Hyperonymes[modifier]

Dérivés[modifier]

Apparentés étymologiques[modifier]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier]

Aide sur le thésaurus innovation figure dans le recueil de vocabulaire en français ayant pour thème : innovation.

Traductions[modifier]

Voir aussi[modifier]

Références[modifier]

  1. Félix GaffiotDictionnaire latin français, Hachette, 1934 → consulter cet ouvrage
  2. (1957) Peter Drucker. « Organisation de changements dans un but déterminé et fonction de l’entreprise à la source de biens et de services meilleurs et plus économiques » selon Peter Drucker dans La Pratique de la direction des entreprises (1957), p. 40-42 et Que sera demain ? (1961), p. 31-69 « Du progrès à l’innovation ». Puis la traduction (de l’américain) de Capitalisme, Socialisme et démocratie de Joseph Schumpeter (1961), chap. 7. Sens repris par François Perroux (1964) dans ses analyses de Schumpeter.
  3. « innovation », dans Émile LittréDictionnaire de la langue française, 1872-1877 → consulter cet ouvrage
  4. Jean-Claude Rameau, ‎Dominique Mansion, Gérard Dumé, Christian Gauberville, J. Bardat, E. Bruno, R. Keller, Flore forestière française : Région méditerranéenne, page 61, 2008. Définition d’Innovation propre aux fétuques

Moyen français[modifier]

Étymologie[modifier]

(XVIe siècle) De l’ancien français innovacion (« transformation d’une ancienne obligation par substitution d’un nouveau débiteur à l’ancien ») emprunté au latin innovatio (« renouvellement »). Il est apparu à côté de novation, qui est resté cantonné au domaine du droit.

Nom commun[modifier]

innovation \Prononciation ?\ féminin

  1. Action d’introduire une chose nouvelle.
    • Rien ne presse un État que l’innovation : le changement donne seul forme à l’injustice et à la tyrannie. Quand quelque pièce se démanche on peut l’étayer : on peut s’opposer à ce que l’altération et corruption naturelle à toutes choses ne nous éloigne trop de nos commencements et principes. Mais d’entreprendre à refondre une si grande masse et à changer les fondements d’un si grand bâtiment, c’est à faire à ceux qui pour décrasser effacent, qui veulent amender les défauts particuliers par une confusion universelle et guérir les maladies par la mort, 'non tam commutandarum quam evertendarum rerum cupidi'. Le monde est inepte à se guérir ; il est si impatient de ce qui le presse qu’il ne vise qu’à s’en défaire, sans regarder à quel prix. (Montaigne, Essais , III, 9 – De la vanité, 1595) (orthographe moderne)

Références[modifier]

Anglais[modifier]

Étymologie[modifier]

(XVe siècle) Du moyen français innovation, lui-même issu de l’ancien français innovacion venu du latin innovatio.
(2001) L’historienne américaine Jill Lepore donne cette date (celle de l’attentat contre le World Trade Center) comme celle du passage aux États-Unis du mot « innovation » des cercles spécialisés aux médias grand public. [1]

Nom commun[modifier]

Singulier Pluriel
innovation
\ˌɪ.nə.ˈveɪ.ʃən\
innovations
\ˌɪ.nə.ˈveɪ.ʃənz\

innovation \ˌɪ.nə.ˈveɪ.ʃən\

  1. Innovation.

Synonymes[modifier]

Dérivés[modifier]

Apparentés étymologiques[modifier]

Voir aussi[modifier]

https://fr.wikipedia.org/wiki/Destruction_créatrice

Références[modifier]

  1. Jill Lepore, The Disruptive Machine. What the gospel of innovation gets wrong, The New Yorker, June 23, 2014