insolemment

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Dérivé de insolent, par son féminin insolent, avec le suffixe -ment.
en ancien français insolentement.
→ voir -emment.

Adverbe [modifier le wikicode]

insolemment \ɛ̃.sɔ.la.mɑ̃\

  1. Avec insolence.
    • Mais aujourd'hui qu’on voit cette main parricide Des restes de ta vie insolemment avide. — (Pierre Corneille, Rodog. III, 3.)
    • Lâche, tu viens ici braver encor des femmes, Vanter insolemment tes détestables flammes. — (Pierre Corneille, Sertor. V, 4.)
    • D'Hacqueville et l’abbé de Pontcarré étaient avec nous [Mme de Sévigné et le cardinal] ; j'étais insolemment avec ces trois hommes. — (Marquise de Sévigné, 22 avril 1672.)
    • Jamais l’histoire n'eut plus besoin de preuves authentiques que dans nos jours, où l’on trafique si insolemment du mensonge. — (Voltaire, Russie, Préf.)
    • Ils [les chacals] entrent insolemment et sans marquer de crainte, dans les bergeries, les écuries ; et, lorsqu'ils n'y trouvent pas autre chose, ils dévorent le cuir des harnais, des bottes, des souliers. — (Georges Louis Leclerc, Quadrup. t. VI, p. 202.)
    • Que les réacteurs qui avaient voué une haine particulière à celui que, […], ils avaient insolemment surnommé « le foutriquet », n'aient eu de cesse qu'ils ne l'aient abattu, cela se conçoit. — (Joseph Caillaux, Mes Mémoires, I, Ma jeunesse orgueilleuse, 1942, p.27)

Synonymes[modifier le wikicode]

Apparentés étymologiques[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]