insolence

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

(1495) Du latin insolentia.

Nom commun 1 [modifier]

Singulier Pluriel
insolence insolences
\ɛ̃.sɔ.lɑ̃s\

insolence \ɛ̃.sɔ.lɑ̃s\ féminin

  1. Manque de respect qui se manifeste par de l’effronterie et une hardiesse excessive.
    • Ils prirent des femmes parmi eux, et menèrent une vie agréable jusqu’à l’époque où leur insolence et leur cruauté poussèrent les naturels à en massacrer une partie. — (Dillon, Voyage dans la mer du sud, Revue des Deux Mondes, 1830, tome 1)
    • Les infirmiers étaient devenus nettement ironiques et, dans leur attitude, au lieu de la bonhomie ragaillardie qu'il avait su leur laisser prendre, il y eut parfois de l'insolence, presque du mépris. — (Isabelle Eberhardt, Le Major,1903)
    • Ce sont pour la plupart des hommes de Front-de-Bœuf, détestés par les Anglais pour des milliers d’actes d’insolence et de tyrannie. — (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
    • Aussi n’est-il pas rare de voir une bicoque résister pendant des mois à une armée nombreuse. De là, souvent, cette audace et cette insolence du faible contre le fort et le puissant, cette habitude de la résistance individuelle qui faisait le fond du caractère de la féodalité, […]. — (Eugène Viollet-le-Duc, La Cité de Carcassonne, 1888)
  2. Paroles et actions où il y a de l’insolence.
    • Il a fait, il a dit mille insolences.
  3. (Parfois) Orgueil offensant.
    • L’insolence d’un parvenu.

Apparentés étymologiques[modifier]

Traductions[modifier]

Prononciation[modifier]

Références[modifier]

Anagrammes[modifier]

Anglais[modifier]

Étymologie[modifier]

Du latin insolentia.

Nom commun [modifier]

insolence (Indénombrable)

  1. Insolence.

Apparentés étymologiques[modifier]