insupportable

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

→ voir in- et supportable.

Adjectif[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
insupportable insupportables
\ɛ̃.sy.pɔʁ.tabl\

insupportable \ɛ̃.sy.pɔʁ.tabl\ masculin et féminin identiques

  1. Qu’il est impossible ou très difficile de supporter, d’endurer.
    • Au contraire, le roi Hilperik, sorte d’esprit fort à demi sauvage, n’écoutait que sa propre fantaisie, même lorsqu’il s’agissait du dogme et de la foi catholique. L’autorité du clergé lui semblait insupportable, […]. (Augustin Thierry, Récits des temps mérovingiens, 1er récit : Les quatre fils de Chlother Ier — Leur caractère — Leurs mariages — Histoire de Galeswinthe (561-568), 1833 - éd. Union Générale d’Édition, 1965)
    • Il sent des douleurs insupportables.
  2. (Par extension) Qui est extrêmement désagréable ; exaspérant.
    • Mais alors la vie casanière des miens m'était insupportable et j'avais beau refréner mon premier mouvement de révolte, tout, aussitôt en moi, la dénonçait. (Francis Carco, Maman Petitdoigt, La Revue de Paris, 1920)
    • Té ! Boudiou ! s’écrie notre insupportable voisin qui n’a cessé de dire des insanités et de faire des calembours (et quels calembours, grands dieux !). (Gustave Fraipont, Les Vosges, 1923)
    • (Emploi substantivé)Là, les chrétiens crient à l’histoire vécue; et les non-chrétiens ou antichrétiens, eux, gloussent que c’est idiot : à bas les miracles! Voire… Pour moi, je les renvoie dos à dos, tous ces insupportables (Bernard Dubourg, L’invention de Jésus, tome II, « La fabrication du Nouveau Testament », 1989, p. 21)

Synonymes[modifier | modifier le wikicode]

Antonymes[modifier | modifier le wikicode]

Dérivés[modifier | modifier le wikicode]

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]