interlope

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Date à préciser) Emprunté à l’anglais interloper, lui-même dérivé du verbe to interlope composé de inter- ("entre" en français) et de lope, qui serait une forme dialectale de to leap (« courir, sauter »). To interlope signifierait alors courir entre deux parties et recueillir l’avantage que l’une devrait prendre sur l’autre, d’où le sens de s’introduire, de trafiquer dans un domaine réservé à d’autres que l’expression a pris ensuite.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
interlope interlopes
\ɛ̃.tɛʁ.lɔp\

interlope \ɛ̃.tɛʁ.lɔp\ masculin

  1. (Vieilli) Navire marchand exerçant des activités frauduleuses, de la contrebande, plus spécialement dans le cadre du commerce colonial.
    • Le bateau du roi, Le Dromadaire, a été enlevé par un interlope quinze jours plus tôt. — (Jean Tarrade, Le commerce colonial de la France à la fin de l'Ancien Régime : l'évolution du régime de "l'Exclusif" de 1763 à 1789, Presses universitaires de France, 1972, p. 105, note n° 69)
    • A l'égard des interlopes qui demandent à entrer dans les ports sur le prétexte d'une relâche forcée, il faudroit les assujettir à une visite préalable de la part des officiers de la patache, dont il seroit dressé un procès-verbal signé par eux & par les officiers des vaisseaux. — (« Espagne », dans le Dictionnaire universel des sciences morale, économique, politique & diplomatique, ou Bibliothèque de l'Homme-d’État et du Citoyen, publié par M. Robinet, tome 18, Londres : chez Les Libraires associés, 1781, p. 279)

Adjectif [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
interlope interlopes
\ɛ̃.tɛʁ.lɔp\

interlope \ɛ̃.tɛʁ.lɔp\ masculin et féminin identiques

  1. (Soutenu) Lié à une activité hors de la légalité.
    • […] : il me dit que le roi de Dannemarck avoit accordé à une compagnie, formée à Copenhague, le privilége exclusif du commerce d'Islande ; que tout bâtiment étranger, que tout bâtiment même Danois, autre que ceux de cette compagnie, étoit dans le cas de confiscation s'il étoit pris sur les côtes d'Islande ; que la compagnie entretenoit des gardes-côtes, pour soutenir ses droits & s'emparer des navires interlopes ; […]. — (Yves Joseph de Kerguelen de Trémarec, Relation d'un voyage dans la mer du Nord, aux côtes d'Islande, du Groenland, de Ferro, de Schettland, des Orcades & de Norwège; fait en 1767 & 1768, Paris : Imprimerie du Prault, 1771, p. 3)
    • L’on y rencontre aussi le courtier, […], sans omettre toute la tribu des maquignons interlopes, véritables propagateurs de maladies contagieuses. — (Gabriel Maury, Des ruses employées dans le commerce des solipèdes, Jules Pailhès, 1877)
    • C’est là qu’elles nouent le meilleur de leurs intrigues, […] et aussi peuvent s’entretenir de leurs affaires intimes avec les interlopes individus qui leur servent d’amants de cœur. — (Pierre Souvestre et Marcel Allain, Fantômas, L’Agent secret, 1911, Éditions Robert Laffont, Bouquins, tome 1, page 1137)
  2. (Par extension) Louche ; suspect.
    • On s’entretenait encore à l’ombre de ces établissements interlopes de l’accueil insolent que les bataillons de Paris avaient fait à un maréchal de France. Des âmes de gavroches s’en faisaient un sujet de gloire. — (Amédée Achard, Récits d’un soldat - Une armée prisonnière ; Une campagne devant Paris, 1871)

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Traductions à trier[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

  • France (Brétigny-sur-Orge) : écouter « interlope »

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]