intrure

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du latin intrudere, de même sens.

Verbe [modifier le wikicode]

intrure \ɛ̃.tʁyʁ\ transitif pronominal 3e groupe (voir la conjugaison) (pronominal : s’intrure)

  1. Introduire, par force, par ruse, ou contre le droit, et sans titre, dans une dignité, dans une charge.
    • Par l’Art. I. du Traité de Munster en 1648. où est confirmé en ces termes ce qui avoit, déjà été arrêté par l'Art. IX. du Traité de Trêves de 1609. Promettons aussi que nous laisserons aux Electeurs & Etats, même à la Noblesse immédiate de l’Empire la disposition libre de leurs fiefs, en quelque lieu qu’ils soient situes, & des biens qui seront ou pouront être confisqués sur leurs Vassaux & Sujets pour crime de Lèze Majesté ou autrement, sans les apliquer au Fisc Impérial, ni y intrure de précédens ou de nouveaux Vassaux. — (Jean Rousset de Missy, Abraham de Wicquefort; « Mémoires sur le rang et la préséance entre les souverains de l’Europe … », 1746)
    • Après avoir beaucoup servi un bouleversement total des affaires peut aussi légitimer, je pense, l’aversion de s’y intrure encore et après avoir fini honorablement et avec persévérance une carrière, il peut être permis de s’en choisir une nouvelle dans la société humaine et de préférer toute autre à celle qui pour être la plus proche est aussi la plus ingrate et la plus périlleuse. — (Lettre de K. Müller von Friedberg à Johann von Müller du 4 mars 1798)
    • Ce prélat, confesseur & secrétaire de l’empereur Rodolphe Ier était parvenu à s’intrure dans ce siège épiscopal par la simonie & une supercherie qu’il employa auprès du pape Grégoire X, … — (M. May; « Histoire militaire de la Suisse », 1788)

Notes[modifier le wikicode]

Ce verbe est surtout employé par son participe passé : intrus.

Apparentés étymologiques[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]