irénique

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du latin ecclésiastique irenicus, du grec ancien εἰρηνικός eirênikόs (« de paix ») dérivé de εἰρήνη, eirênê (« paix »).

Adjectif [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
irénique iréniques
\i.ʁe.nik\

irénique \i.ʁe.nik\ masculin et féminin identiques

  1. (Religion) Qui recherche l’œcuménisme, l’entente entre personnes dont les opinions religieuses divergent.
    • La conception coranique de la politique n’est pas irénique. Elle est d’affrontement, ou plutôt manichéenne, met l’accent sur la rectitude opposée à l’erreur et sur un affrontement armé entre les deux. — (Panayiotis Jerasimof Vatikiotis (trad. Odette Guitard), l’Islam et l’État, Gallimard, coll. « le Débat », 1992, page 39)
    • Cette indifférence aux différences sociales, qu’on retrouvait dans les manuels iréniques de mon école primaire, peut être étendue aux autres particularités du territoire français. — (Mona Ozouf, Composition française, Gallimard, 2009, collection Folio, page 224)
  2. (Péjoratif) Qui recherche à tout prix, même au prix d’erreurs graves, la paix, l’entente entre personnes de camps adverses ou d’opinions divergentes.
    • Merci de nous avoir réveillés de notre sommeil irénique […] — (Pierre Weill, « Raymond Barre ou l’Antisémitisme de droite », dans Le Monde du 10 mars 2007)

Apparentés étymologiques[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]