ironiste

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun [modifier]

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
ironiste ironistes
\i.ʁɔ.nist\

ironiste \i.ʁɔ.nist\ masculin et féminin identiques

  1. Celui ou celle qui affecte l’ironie, soit en écrivant, soit en parlant.
    • J’ai rêvé d’un ironiste qui, un beau jour, tout à coup, perdait son ironie. — (Franc-Nohain [Maurice Étienne Legrand], Guide du bon sens, Éditions des Portiques, 1932)
    • Si j’avais le manque de cœur d’un ironiste, je découvrirais la source de réflexions d’une amère irrévérence dans le projet qu’a fait un de mes amis de créer une association de penseurs, pour mettre fin au malaise de l’Europe. — (Robert Randau, « D’Alger… », dans La Parenthèse n° 37, juin-juillet 1934)
    • La Plume est cousine de l’ironiste, qui, le temps du propos ironique, fait un bout de chemin avec ce qu’il ne pense pas, afin de faire penser ce qu’il pense vraiment, là où le menteur accompagne de bout en bout ce qu’il ne pense pas, afin de le faire penser. — (Marie de Gandt, Sous la plume. Petite exploration du pouvoir politique, Éditions Robert Laffont, Paris, 2013, pp. 215-216)

Apparentés étymologiques[modifier]


Traductions[modifier]

Prononciation[modifier]

Anagrammes[modifier]

Références[modifier]