isobare

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

(Adjectif) (1863) Du grec ancien ἴσος, isos (« même ») et βάρος, baros (« poids »).
  1. (Nom féminin) (fin XIXe siècle) Substantif de l’adjectif.
  2. (Nom masculin) (début XXe siècle) Substantif de l’adjectif.

Adjectif[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
isobare isobares
\i.zo.baʁ\

isobare \i.zo.baʁ\ masculin et féminin identiques

  1. (Météorologie) Se dit de deux lieux où la pression atmosphérique est égale. Par extension,
    • Lignes isobares, courbes isobares : lignes, courbes indiquant ces lieux sur des cartes.
    • En présentant son mémoire sur la circulation atmosphérique (Petermann’s Mittheilungen, Ergänzungsheft, no 38), M. A. [Alexandre] Voyeikof fait ressortir l’importance des lignes isobares qui, d’après la loi si connue de Buys-Ballot, donnent la clef des vents. […] Sur les cartes de M. Voyeikof les isobares sont tracées de deux en deux millimètres. (Société de géographie, Les Isobares et les vents, Congrès international des sciences géographiques tenu à Paris du 1er au 11 août 1875 : Compte-rendu des séances, tome 1, Paris, 1878, p. 166)
  2. (Thermodynamique) Caractérise une transformation qui s’effectue à pression constante.
  3. (Chimie) Caractérise deux éléments qui possèdent le même nombre de nucléons (nombres de masse A identiques), contrairement aux nombres de protons (numéros atomiques Z différents).
    • Le carbone-14 et l’azote-14 (notation : {}_{\ 6}^{14}\operatorname{C} et {}_{\ 7}^{14}\operatorname{N}) sont deux éléments chimiques isobares.
    • L’élément « père » d’une désintégration bêta et l’élément « fils » sont isobares.

Synonymes[modifier | modifier le wikicode]

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Nom commun 1[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
isobare isobares
\i.zo.baʁ\

isobare \i.zo.baʁ\ féminin

  1. Ligne, courbe reliant des lieux de même pression atmosphérique.
    • En présentant son mémoire sur la circulation atmosphérique (Petermann’s Mittheilungen, Ergänzungsheft, no 38), M. A. [Alexandre] Voyeikof fait ressortir l’importance des lignes isobares qui, d’après la loi si connue de Buys-Ballot, donnent la clef des vents. […] Sur les cartes de M. Voyeikof les isobares sont tracées de deux en deux millimètres. (Société de géographie, Les Isobares et les vents, Congrès international des sciences géographiques tenu à Paris du 1er au 11 août 1875 : Compte-rendu des séances, tome 1, Paris, 1878, p. 166)
    • Je me suis demandé si les isobares de nos cartes journalières ne seraient pas modifiées notablement à mesure qu’on s’élève dans l’atmosphère. (Report of the Annual Meeting of the British Association for the Advancement of Science, Volume 1903, 1904)

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Nom commun 2[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
isobare isobares
\i.zo.baʁ\

isobare \i.zo.baʁ\ masculin

  1. (Chimie) Substantif de l’adjectif : noyaux ou atomes possédant le même nombre de nucléons.
    • Il est nécessaire, pour spécifier le modèle, de savoir comment l’énergie disponible au centre de masse se partage entre le centre de pionisation et les isobares. (CERN, nos. 13-20, 1965)

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]