isosexuel

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici. → voir iso- et sexuel

Adjectif [modifier]

Singulier Pluriel
Masculin isosexuel
\i.zo.sɛk.sɥɛlɛl\
isosexuels
\i.zo.sɛk.sɥɛlɛl\
Féminin isosexuelle
\i.zo.sɛk.sɥɛlɛl\
isosexuelles
\i.zo.sɛk.sɥɛlɛl\

isosexuel \i.zo.sɛk.sɥɛl\

  1. (Médecine) Qui est conforme au sexe génétique et gonadique.
    • Il comporte une insuffisance thyroïdienne et une précocité isosexuelle sans pousse des poils pubiens et avec galactorrhée. La prescription d’extrait thyroïdien fait disparaître les caractères sexuels secondaires. — (Revue française d’endocrinologie clinique, nutrition et metabolisme, 1967, vol. 8, p. 220)
    • La fausse puberté précoce isosexuelle est secondaire à une sécrétion œstrogénique anormale par une tumeur de l’ovaire ou des surrénales sans maturation ovarienne. — (Robert Laplane, ‎Géraud Lasfargues, ‎Denise Laplane, La puberté, Presses universitaires de France, 1971, p. 70)
  2. (Poésie) Qualifie des rimes de même sexe ; et, par extension la poésie ainsi écrite.
    • Progressivement, et par une tout autre voie que Banville, il a également abouti à des strophes et à des poèmes isosexuels. Verlaine est au point de confluence de tous ces essais. — (Alain Chevrier, Le Sexe des rimes, Les Belles Lettres, 1996, p. 414)
    • En effet, grâce à des rimes isosexuelles dont la morphologie nominale ou adjectivale est exclusivement féminine, elle s’affranchit de la règle séculaire d’alternance du sexe des rimes et consacre ainsi le sonnet à la féminité. — (Marie-Ange Bartholomot Bessou, L’imaginaire du féminin dans l’œuvre de Renée Vivien : de mémoires en mémoire, cahier romantique n° 10, Presses Univ. Blaise Pascal, 2004, p. 371)
    • Dans la poésie des années 1860-1870, le recours unique à des rimes isosexuelles, s’accompagne souvent de connotations homosexuelles. — (Myriam Robic, Hellénismes de Banville : mythe et modernité, Honoré Champion, 2010, p. 133)
  3. (Par extension) Qualifie ce qui est de même sexe qu'un autre désigné. — attention Il s’agit d’un terme utilisé qui n’est pas d’un usage standard.
    • Les liens affectifs qui unissent l’enfant avec son parent de même sexe (soit l’œdipe inversé) sont fondamentaux pour la construction des idéaux secondaires. Ce sont des liens « homosexuels », alors qu’ils nous paraissent prévenir au mieux une homosexualité pathologique. Pour éviter toute confusion, nous appellerons volontiers « isosexuels » les liens père-fils et mère-filles qui sont à la base des idéaux secondaires.— (Annette Frejaville, L’enfant au regard des modifications familiales, chap. 161 du Nouveau traité de psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent, sous la direction de Serge Lebovici , Michel Soulé & René Diatkine, en 4 tomes, Presses Universitaires de France, 2015, note 3)
  4. (Par extension) Qui est égal ou semblable quel que soit le sexe. — attention Il s’agit d’un terme utilisé qui n’est pas d’un usage standard.
    • Lorsque l’homosexualité intégrera la normalité, il faudra alors instituer le régime isosexuel où tous les rôles sexuels seront abolis. — (Denis Bourque et Anne Brown, Les Littératures d’expression française d’Amérique du Nord et le carnavalesque, Les Éditions d’Acadie, 1998, p. 336)

Traductions[modifier]

Références[modifier]

  • Actes du Congrès national des sociétés savantes: Section des sciences, Éditions du CTHS, 1986, vol. 111, part. 1 à 2, p. 264 .