jachère

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : jachéré

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

(XIIe siècle)[1] En ancien français jaschier (« terre de labour »)[2] et jascherer (« labourer »), gasker, gieskerech (« juin, mois des labours ») qui ne peut sémantiquement provenir du latin jacere[3] (« reposer, gésir »), le sens de « terre dont on abandonne la culture pendant un temps » est postérieur à celui de « terre labourée, labourable ». Du gaulois *gascaria attesté dans un texte latin du XIIe siècle[3], dérivé en -aria du gaulois[1] *gansko (« araire, branche »), apparenté à géag (« branche ») en irlandais, geug (« branche ») en écossais, gancho (« crochet ») en portugais, socha (« timon de charrue ») en polonais, etc.
Par oubli du sens propre qui est « terre de labour », le mot est devenu son propre antonyme en prenant le sens de « terre labourable, terre devant être labourée » puis « terre qui n'est pas labourée, friche ».

Nom commun[modifier]

Singulier Pluriel
jachère jachères
\ʒa.ʃɛʁ\

jachère \ʒa.ʃɛʁ\ féminin

  1. (Agriculture) État d’une terre labourable dont on abandonne la culture durant un an, pour la laisser reposer.
    • Antonio me disait : « Quand ce cimetière sera plein, on le laissera reposer, et on enterrera les morts dans l'île Saint−Michel de Murano. » L'expression était juste : la moisson faite, on laisse la terre en jachère et l'on creuse ailleurs d'autres sillons. (Chateaubriand, Mémoires d'Outre-tombe, 3, 39, 9, 1848)
    • Le système des jachères, cette ancienne pratique qui laissait la terre complètement improductive pendant une ou plusieurs années, disparaît pour faire place au système des prairies artificielles. (Edmond Nivoit, Notions élémentaires sur l'industrie dans le département des Ardennes, Charleville : E. Jolly, 1869, p.98)
    • D'après les agriculteurs, la baisse de la qualité des sols était attribuable à une insuffisance de terre, qui faisait en sorte que la mise en jachère et la régénération des sols étaient impossibles. (Louise Grenier, Connaissances indigènes et recherche: un guide à l'intention des chercheurs, I.D.R.C., 1998, p.77)
  2. Cette terre elle-même.
    • Cette observation doit s'appliquer à toutes les plantes nuisibles dont la végétation est rendue plus difficile par le convertissement en terres cultivées d'une partie des jachères où elles croissaient auparavant sans aucun obstacle. (Louis Graves, Précis statistique sur le canton d'Auneuil, arrondissement de Beauvais (Oise), Beauvais : chez Achille Desjardins, 1831, p.80)
    • Les adventices vivaces sont donc bien présentes dans les jachères florales étudiées. Même si les infestations restent le plus souvent limitées, les cas malherbologiquement problématiques ne sont pas rares. (N. Delabays, G. Mermillod & Ch. Bohren, Plantes indésirables dans les jachères florales: résultats d’un réseau national d’observation, Revue Suisse Agricole, 39 (4), 2007, p.201)
  3. (Figuré) Domaine abandonné, friche.
    • Nous allons pénétrer dans la grande jachère dont les gardes champêtres de l'intelligence et de la décence interdisent l'accès : nous allons taquiner les statues et agacer les fidèles. (Philippe Tesson, en avant-propos de André Malraux ou le temps du silence par André Brincourt, 1966)

Synonymes[modifier]

Traductions[modifier]

Forme de verbe[modifier]

Conjugaison du verbe jachérer
Indicatif Présent je jachère
il/elle/on jachère
Imparfait
Passé simple
Futur simple
Subjonctif Présent que je jachère
qu’il/elle/on jachère
Imparfait
Impératif Présent (2e personne du singulier)
jachère

jachère \ʒa.ʃɛʁ\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent de jachérer.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent de jachérer.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent de jachérer.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent de jachérer.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de jachérer.

Voir aussi[modifier]

Références[modifier]

  1. a et b « jachère », dans TLFi, Le Trésor de la langue française informatisé, 1971-1994 → consulter cet ouvrage
  2. Frédéric GodefroyDictionnaire de l’ancienne langue française et de tous ses dialectes du IXe au XVe siècle, édition de F. Vieweg, Paris, 1881-1902 → consulter cet ouvrage
  3. a et b « jachère », dans Émile LittréDictionnaire de la langue française, 1872-1877 → consulter cet ouvrage