jactance

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Nom 1) (XIIIe siècle) Du latin jactantia (« vantardise »).
(Nom 2) (XIXe siècle) Du verbe jacter.

Nom commun 1 [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
jactance jactances
\ʒak.tɑ̃s\

jactance \ʒak.tɑ̃s\ féminin

  1. Action, habitude de se faire valoir en paroles.
    • Ces défauts, assez légers dans les salons dorés du faubourg Saint-Germain, […] où cette espèce de jactance, d’apprêt, de tension, si vous voulez, a pour cadre un luxe excessif, des toilettes somptueuses, […]. — (Honoré de Balzac, Modeste Mignon, 1844)
    • Les Lettres à l'Étrangère, […] malgré cette jactance énorme, qui le fait se gonfler jusqu’à la bouffonnerie, sont le plus émouvant, le plus angoissant martyrologe qui se puisse imaginer d’une vie d’artiste, […]. — (Octave Mirbeau La Mort de Balzac, 1907)
    • […] ; je l’annonçai à une correspondante dans un billet rapide où je disais — avec jactance, je l’accorde — que « j’avais écrasé l’impôt sur le revenu en ayant l’air de le soutenir ». — (Joseph Caillaux, Mes Mémoires, I, Ma jeunesse orgueilleuse, 1942)
    • Il faudrait d’abord étudier comment la colonisation travaille à déciviliser le colonisateur, à l’abrutir au sens propre du mot, à le dégrader, à le réveiller aux instincts enfouis, à la convoitise, à la violence, à la haine raciale, au relativisme moral, et montrer que chaque fois qu’il y a au Viêt-nam une tête coupée, et un œil crevé et qu’en France on accepte, une fillette violée et qu’en France on accepte, un Malgache supplicié et qu’en France on accepte, il y a un acquis de la civilisation qui pèse de son poids mort, une égression universelle qui s’opère, une gangrène qui s’installe, un foyer d’infection qui s’étend et qu’au bout de tous ces traités violés, de tous ces mensonges propagés, de toutes ces expéditions punitives tolérées, de tous ces prisonniers ficelés et « interrogés », de tous ces patriotes torturés, au bout de cet orgueil racial encouragé, de cette jactance étalée, il y a le poison instillé dans les veines de l’Europe et le progrès lent, mais sûr, de l’ensauvagement du continent. — (Aimé Césaire, Discours sur le colonialisme, 1950, p. 12)

Synonymes[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Nom commun 2[modifier le wikicode]

jactance \ʒak.tɑ̃s\ féminin singulier

  1. (Populaire) Bavardage.
    • Les critiques les plus honnêtes se laissent aller è leur jactance secrète. — (Jean de La Varende, Versailles, édition Henri Lefebvre, Paris, 1959, page 217)
    • Le baveux, c’est tout dans la jactance.

Synonymes[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]