joaillier

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

(Vers 1360) En ancien français jeuelier[1]. joieleur[2], dérivé de joiel (« joyau ») avec le suffixe -ier ; (XVIe siècle) joyaulier[3] ; (1675) joaillier.
Pour Pihan, corruption de l’arabe جواهري, jawahiri (« joaillier »)[4], dérivé de jawahir (bijoux) et de جوهر, jawhar (« joyau, pierre précieuse, perle »), les équivalents dans les autres langues comme l’espagnol joyero (« joaillier ») et aljófar (« perle »), le portugais, joalheiro (« joaillier »), pouvant expliquer la forme française.

Nom commun [modifier]

Singulier Pluriel
Masculin joaillier
\ʒɔ.ɑ.je\
ou \ʒɔ.a.je\
joailliers
\ʒɔ.ɑ.je\
ou \ʒɔ.a.je\
Féminin joaillière
\ʒɔ.ɑ.jɛʁ\
ou \ʒɔ.a.jɛʁ\
joaillières
\ʒɔ.ɑ.jɛʁ\
ou \ʒɔ.a.jɛʁ\

joaillier \ʒɔ.ɑ.je\ ou \ʒɔ.a.je\ (orthographe traditionnelle)

  1. Fabricant ou vendeur de joyaux.
    • De même qu’en allant au bal, parée des œuvres resplendissantes du joaillier, vous ne pensez pas aux bras nerveux, aux ouvriers en veste, aux ignobles ateliers d’où s’élancent, radieuses, ces fleurs du travail. — (Honoré de Balzac, Modeste Mignon, 1844)

Variantes[modifier]

Note[modifier]
On entend parfois la prononciation erronée /ʒɔ.a.lje/, de même que l’on rencontre également la graphie erronée « joallier ».
Cette prononciation erronée du nom de métier peut notamment être entendue de la bouche de Sacha Guitry, dans la deuxième partie de son film Si Versailles m’était conté… (1954), lorsqu’il présente, dispersés sur les pelouses du Hameau de la Reine, les protagonistes de l’Affaire du collier de la reine, en désignant en ces termes les joailliers Bœhmer et Bassange : « […] les joalliers [sic] Bœhmer et Bassange, commerçants abusifs, qui vont commettre une folie […] », tandis que l’actrice Gaby Morlay, incarnant la comtesse de La Motte, passe juste derrière les deux acteurs interprétant les rôles des deux bijoutiers.
Par contre, pour joaillerie, on entend très rarement la prononciation erronée \ʒɔ.a.lʁi\ mais l'on croise plus souvent, mais si cela reste relativement rare par rapport à la graphie correcte, la graphie erronée « joallerie ».

Synonymes[modifier]

Dérivés[modifier]

Traductions[modifier]

Voir aussi[modifier]

Références[modifier]

  1. « joaillier », dans TLFi, Le Trésor de la langue française informatisé, 1971-1994 → consulter cet ouvrage
  2. Frédéric GodefroyDictionnaire de l’ancienne langue française et de tous ses dialectes du IXe au XVe siècle, édition de F. Vieweg, Paris, 1881-1902 → consulter cet ouvrage
  3. « joaillier », dans Émile LittréDictionnaire de la langue française, 1872-1877 → consulter cet ouvrage
  4. Antoine-Paulin Pihan, Glossaire des mots français tirés de l'arabe, du persan et du turc, Paris, 1866, p. 219