jobard

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

De jobe (« niais, sot ») avec le suffixe -ard.

Adjectif[modifier]

Singulier Pluriel
Masculin jobard
\ʒɔ.baʁ\
jobards
\ʒɔ.baʁ\
Féminin jobarde
\ʒɔ.baʁd\
jobardes
\ʒɔ.baʁd\

jobard \ʒɔ.baʁ\

  1. Simple d’esprit, crédule, niais.
    • Aujourd’hui, poursuivit-il, transi, purotin, jobard, moulu par l’affliction, ayant un gros bourdon, il avait cru, naïf, qu’un cyprin du Jardin d’Acclimatation lui offrirait, pourquoi pas ? un amical bonjour. (Georges Perec, La Disparition, 1969)
    • Vexé d'être pris pour un jobard, l'arbitre décerna un carton jaune à l'un des simulateurs. (Antoine Bello, Mateo, 2013 ; collection Blanche, p. 186)
    • Dans l'argot du monde criminel, le terme de "jobard" désigne la victime, actuelle ou virtuelle, de formes concertées d'exploitation illégale. - (Erving Goffman, "Calmer le jobard : quelques aspects de l'adaptation à l'échec" in Le parler frais d’Erving Goffman, Paris, Editions de Minuit, 1987, pp.277-300).

Dérivés[modifier]

Apparentés étymologiques[modifier]

Traductions[modifier]

Nom commun[modifier]

Singulier Pluriel
Masculin jobard
\ʒɔ.baʁ\
jobards
\ʒɔ.baʁ\
Féminin jobarde
\ʒɔ.baʁd\
jobardes
\ʒɔ.baʁd\

jobard \ʒɔ.baʁ\

  1. (Moquerie familière) Celui, celle qui est simple d’esprit, crédule, niais.
    • Un grand jobard.

Synonymes[modifier]

Voir aussi[modifier]

Références[modifier]