joliment

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Siècle à préciser) Composé de joli et -ment. (1285) joliement dans le sens de « gaiement ». (XIIIe siècle) jolivement.

Adverbe [modifier le wikicode]

Invariable
joliment
\ʒɔ.li.mɑ̃\

joliment \ʒɔ.li.mɑ̃\ invariable

  1. D’une manière jolie ; bien.
    • Il fallait la voir regarder, de ses yeux bordés de rouge, les étalages des bas de soie brodés, et les chapeaux joliment chiffonnés, qui, chez les modistes, se dressent fièrement au haut des champignons de palissandre ! — (Octave Mirbeau, Lettres de ma chaumière : La Tête coupée, A. Laurent, 1886)
    • Il y a aussi un espace jouets pour adulte, où toutes sortes de sex-toys nouvelle génération et autres jeux coquins sont joliment présentés. — (Petit Futé : Valence 2014, page 101)
  2. (Familier) Beaucoup ; extrêmement.
    • Il a joliment mérité son sort.
    • Vous vous êtes joliment trompé.
    • La veille du mariage, le dernier jour où Alcide dînait en célibataire, la cuisine de Césarine sentait joliment bon. — (Alphonse Allais, Pas de bile !/Pauvre Césarine !, Flammarion, 1893, page 72)
    • — Ça va la besogne ?
      Joliment ! répondit-il.
      — (Ernest Pérochon, Nêne, 1920)
    • Il coupe tout de même joliment bien, mon canif !, a t-il dit, plein d’admiration. — (Colette Vivier, La maison des petits bonheurs, 1939, réédition Casterman Poche, page 18)

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]