jongleur

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Voir aussi : Jongleur

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(1572) De l’ancien français jogleour, « plaisant, rieur » (fin XIIe siècle), du joculator, ioculatores. Influencé par jangler.

Nom commun 1 [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
jongleur jongleurs
\ʒɔ̃.ɡlœʁ\

jongleur \ʒɔ̃.ɡlœʁ\ masculin (pour une femme on dit : jongleresse).

  1. (Histoire) Sorte de ménestrel qui allait, chantant des poèmes ou récitant des contes, dans les cours des princes et dans les maisons des grands seigneurs.
    • Il ne manquait dans cette foule bigarrée ni de bouffons ni de jongleurs […] — (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
    • Enfin, le personnage même des troubadours procède des jongleurs, et ceux-ci sont, comme leur nom l’indique, une dérivation de l’ancien joculator, qui faisait partie, aussi bien que les histrions et les mimes, d’une classe d’hommes consacrée aux jeux dégénérés de la scène romaine. — (Jean-Jacques Ampère, La Littérature française au moyen-âge, Revue des Deux Mondes, 1839, tome 19)
    • Nous irons, mes frères et moi, dans les villes, nous nous tiendrons avec un luth sur la place publique, le jour du marché. Les bonnes gens s’approcheront de nous, et nous leur dirons : « Nous sommes les jongleurs du bon Dieu, et nous allons vous chanter un lai. Si vous en êtes contents, vous nous donnerez une récompense. » — (Anatole France, Le Lys rouge, 1894, réédition Le Livre de Poche, page 210)
    • Entre les deux camps se trouve le souk avec tous les éléments d'un marché indigène : marchands, conteurs d'histoires, jongleurs, charmeurs de serpents, danseuses, etc. — (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, page 94)

Traductions[modifier le wikicode]

Nom commun 2[modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
jongleur jongleurs
\ʒɔ̃.ɡlœʁ\
Un jongleur (2).
Jongleur iroquois (4)

jongleur \ʒɔ̃.ɡlœʁ\ masculin (pour une femme on dit : jongleuse).

  1. (Jonglerie) Celui, celle qui jongle.
  2. (En particulier) Celui, celle qui jongle dans un spectacle de cirque.
    • Bastien travaillait un passing de massues avec Rémi et j'en ai compté sept. L'une d'elles montait toujours plus haut que les autres et les bras faisaient des mouvements continus, les massues émettant un bruit clair et creux lorsqu'elles claquaient contre les mains des jongleurs. — (François Pieretti, Saltimbanques, Éditions Viviane Hamy, 2019)
    • L’écuyère est folle d’amour
      Pour un jongleur doux et charmant
      Qui ne remarque pas sa cour
      Et jongle avec ses sentiments.
      — (François Morel, Le Cirque, 2006)
  3. (Figuré) (Familier) Tout homme qui cherche à en imposer par de fausses apparences.
  4. Espèce de devin guérisseur.[1]
    • «cette persuasion est si générale & si incarnée, qu'il n'y a pas une Nation de l'Amérique dans toute son étendue, qui n'ait ses Devins, ou ses Jongleurs, pas une qui n'apprehende les sorts, pas une, ou personne refuse de recourir aux Jongleurs, & ne subisse volontiers toutes les épreuves des Initiations, pour etre fait Jongleur soi-même. — (Joseph Francois Lafitau , Mœurs des Sauvages ameriquains comparees aux mœurs des premiers temps, Paris, Saugrain l’aine et Charles-Estienne Hochereau, 1724, 2 t.)

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

  • jongleur sur l’encyclopédie Wikipédia Wikipedia-logo-v2.svg

Références[modifier le wikicode]