jouerie

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(XIXe siècle) De jouer, avec le suffixe -ie.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
jouerie joueries
\ʒu.ʁi\

jouerie \ʒu.ʁi\ féminin

  1. (Rare) Jeu, amusement enfantin.
    • Connais-toi toi-même ! J’ai eu des plaisirs infinis en faisant ma connaissance. Griffith a été seule dans le secret de ma jouerie à la poupée. J’étais à la fois la poupée et l’enfant. — (Honoré de Balzac, Mémoires de deux jeunes mariées, 1841, chapitre 3)
    • Vers la fin de cette seconde période septennaire, il se produisit en moi une mue morale bien caractérisée. Je prenais des airs sérieux ; les joueries de mon enfance ne me satisfaisaient plus. — (André Theuriet, Bigarreau, Alphonse Lemerre, 1886, page 232)
    • Et les cris jugulés de Toinet, ce petit misérable qui va aller à l’école à la rentrée prochaine, enfin ! C’est pas trop tôt, à toujours nous les briser avec ses joueries à la mords-moi l’œil. — (San Antonio (Frédéric Dard), Mon culte sur la commode, Fleuve noir, 1979)
  2. Au tarot, stratégie mise en oeuvre, comme par exemple la chasse au petit.
    • Détenant une main très forte à l’atout, un défenseur peut annoncer une tenue à ses partenaires, bien qu’il ne la possède pas, pour que l’un de ces derniers déclenche la jouerie atout et n’entame pas une couleur où le Petit pourrait s’échapper par exemple. — (Fédération Française de Tarot, Fiches techniques : la tenue, août 2014)

Traductions[modifier le wikicode]