joyeusement

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Dérivé de joyeux, par son féminin joyeuse, avec le suffixe -ment. (1273) joieusement.

Adverbe [modifier le wikicode]

Invariable
joyeusement
\ʒwa.jøz.mɑ̃\

joyeusement \ʒwa.jøz.mɑ̃\ invariable

  1. D’une manière joyeuse.
    • — Décidément l'ami Baptiste est un gaillard heureux ! — fit maître Chapelle en riant et en frappant joyeusement sur l'épaule du dadais. — (Xavier de Montépin, L'Irrésistible, Paris : chez Lécrivain et Toubon, 1860, p. 30)
    • À plusieurs reprises, il s’était frotté joyeusement les mains, ce qui, chez lui, ne pouvait passer pour une satisfaction banale. — (Octave Mirbeau, Contes cruels : Gavinard)
    • Les flûtes, l’une après l’autre, inventent et modulent de gracieuses variations, comme pour célébrer joyeusement la virtuosité du vainqueur. — (Out-el-Kouloub, « Zariffa », dans Trois contes de l’Amour et de la Mort, 1940)
    • Nom de Dieu ! Feempje, qu’est-ce que tu fous ? s’informa joyeusement un passant en lui bourrant l’épaule d’une tape. — (Francis Carco, Brumes, Éditions Albin Michel, Paris, 1935, page 43)
    • L’équipe du journal Charlie-Hebdo, qui marquera beaucoup plus que Berthes ou Foucault la culture française, pratique au contraire joyeusement la désintégration syntaxique de la langue. Mais il est frappant de constater que leur manque de respect pour les règles de l’école communale n’entame pas la clarté du texte. — (Emmanuel Todd, Le Fou et le Prolétaire, 1979, réédition revue et augmentée, Paris : Le Livre de Poche, 1980, page 130)

Synonymes[modifier le wikicode]

Apparentés étymologiques[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]