juge d’instruction

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

C’est un juge qui s’occupe de l’instruction (d’une affaire).

Locution nominale [modifier]

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
juge d’instruction juges d’instruction
\ʒyʒ dɛ̃s.tʁyk.sjɔ̃\

juge d’instruction \ʒyʒ dɛ̃s.tʁyk.sjɔ̃\ masculin et féminin identiques

  1. (Justice) (France) Magistrat qui est chargé d’instruire une affaire pénale, pour la mettre en état d’être jugée.
    • C’est alors que M. Patrigent, le juge d’instruction, fut le premier, je ne dirai pas à conseiller, mais à laisser entendre qu’on pourrait bien se risquer à confier la clé des champs à un de ces misérables. — (Émile Gaboriau, s:Monsieur Lecoq, 1869, chapitre 34))
    • […]; ces machinations avaient eu pour principal ouvrier un juge d'instruction, nommé Bertulus, dont le souvenir ne fait guère honneur à la magistrature. — (Jean Roget, L'affaire Dreyfus, p.61, Action française, 1925)
    • La Chambre ordonne les poursuites. […]. Mais la justice n'est pas cruelle aux panamistes : le juge d'instruction Franqueville rend une ordonnance de non-lieu en faveur de Jules Roche, d'Emmanuel Arène et de Thévenet ; la Chambre des mises en accusation met hors de cause Rouvier, Devès, Albert Grévy et Léon Renault. Parmi les quatre ou cinq qui sont déférés à la Cour d'assises, un seul est condamné : l'ancien ministre Baïhaut qui a touché 300.000 francs et qui a eu le tort d'avouer. — (Alexandre Zévaès, Histoire de la Troisième République 1870 à 1926, Éditions Georges-Anquetil, 1926, p.350)
    • On perquisitionne dans les bureaux de l’agence K..., tout simplement. […]. Ripoil est appelé chez le juge d’instruction. — (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, p. 232)
    • De plus, le véritable historien est curieux par nature ; il y a en lui un peu du juge d’instruction. Et, déformation professionnelle, tout silence lui est suspect, car c’est là un refus de répondre. — (Robert Ambelain, Les lourds secrets du Golgotha, 1974)

Synonymes[modifier]

Traductions[modifier]