kermesse

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du néerlandais kermis (« fête paroissiale », « messe festive »).

Nom commun[modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
kermesse kermesses
\kɛʁ.mɛs\

kermesse \kɛʁ.mɛs\ féminin

  1. Nom qu’on donne aux Pays-Bas, la Belgique et dans le nord de la France à des foires paroissiales qui se célèbrent avec des processions, des mascarades, des danses et autres divertissements.
    • [Il] s’imaginant de prodigieuses kermesses, de continuelles ribotes dans les campagnes. (Joris-Karl Huysmans, À rebours, 1884)
    • Puis les cloches sonnèrent de nouveau, annonçant la fin de l'office. Le grand portail s'ouvrit sur la kermesse. Et une poussée de foule eut lieu, une invasion d'hommes, de paysans, de fermiers et de gens de la terre, qui avaient jusque-là attendu dans les cabarets. (Van der Meersch, Empreinte dieu, 1936)
  2. (Par analogie) Fête de charité en plein air ; fête foraine.
    • C'était [la foire des Mosi] il y a peu d'années encore, une vaste kermesse, un grand marché de campagne, une braderie villageoise... (Morand, Bucarest, 1935)
    • Mais super, super catholique pratiquante : les scouts, les rallyes, les premières communions, les jupes bleu marine, les cols Claudine, les talons plats, les madeleines confectionnées pour les vendre à la kermesse de monsieur le curé. (William Rejault, Tous ces jours sans toi, Plon, 2010)
  3. Tableau représentant une kermesse.
    • Une kermesse de Rubens.

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]