klemmen

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Allemand[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Moyen haut-allemand klemmen.

Verbe [modifier le wikicode]

klemmen \ˈklɛ.mn̩\

  1. Glisser, caler quelque chose.
    • Ich klemmte ein Stück Holz unter die Tür. - Je calai/glissai un morceau de bois sous la porte
    • Ich habe mir die Zeitung unter den Arm geklemmt. - Je me suis calé/mis le journal sous le bras
  2. (Familier) Piquer, faucher. → voir klauen
    • Er hat sich meine Geldbörse mit 100 Euro geklemmt. - Il m’a fauché ma bourse avec 100 euros
  3. (Intransitif) Coincer, être bloqué.
    • Das Schloss klemmt. - La serrure est bloquée
    • (Familier) Wo klemmmt’s denn? - Où est-ce que ça coince?

sich klemmen

  1. Rester coincé, se coincer, se pincer.
    • Ich habe mich geklemmt. - Je me suis pincé(e)
    • Ich habe mir den Daumen in der Tür geklemmt. - Je me suis coincé le pouce dans la porte
  2. (Familier) Harceler quelqu’un pour obtenir quelque chose, s’accrocher à quelque chose.
    • Ich klemme mich hinter die Arbeit - Je m’accroche à ce travail
    • Sie klemmt sich hinter mich, damit ich ihr helfe. - Elle me colle pour que je l’aide

Prononciation[modifier le wikicode]

Néerlandais[modifier le wikicode]

icône information Cette page a été créée automatiquement et nécessite une vérification.
Merci d’enlever ce bandeau une fois la page vérifiée.

Langue(s) concernée(s) : néerlandais.

Étymologie[modifier le wikicode]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Verbe [modifier le wikicode]

klemmen

  1. Pincer.

Synonymes[modifier le wikicode]

Taux de reconnaissance[modifier le wikicode]

En 2013, ce mot était reconnu par[1] :
  • 97,8 % des Flamands,
  • 99,3 % des Néerlandais.


Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

  1. Marc Brysbaert, Emmanuel Keuleers, Paweł Mandera et Michael Stevens, Woordenkennis van Nederlanders en Vlamingen anno 2013: Resultaten van het Groot Nationaal Onderzoek Taal, Université de Gand, 15 décembre 2013, 1266 p. → [lire en ligne]