knots

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Anglais[modifier le wikicode]

Forme de nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
knot
\ˈnɑt\
ou \ˈnɒt\
knots
\ˈnɑts\
ou \ˈnɒts\

knots \ˈnɑts\ (États-Unis), \ˈnɒts\ (Royaume-Uni)

  1. Pluriel de knot.

Forme de verbe [modifier le wikicode]

Temps Forme
Infinitif to knot
\ˈnɑt\
Présent simple,
3e pers. sing.
knots
\ˈnɑts\
Prétérit knotted
\ˈnɑt.ɪd\
Participe passé knotted
\ˈnɑt.ɪd\
Participe présent knotting
\ˈnɑt.ɪŋ\
voir conjugaison anglaise

knots \ˈnɑts\ (États-Unis), \ˈnɒts\ (Royaume-Uni)

  1. Troisième personne du singulier du présent indicatif de knot.

Prononciation[modifier le wikicode]

  • États-Unis : écouter « knots [nɑts] »

Homophones[modifier le wikicode]

Anagrammes[modifier le wikicode]

Néerlandais[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun [modifier le wikicode]

Nombre Singulier Pluriel
Nom knots knotsen
Diminutif knotsje knotsjes

knots \Prononciation ?\ féminin/masculin

  1. Gourdin.

Synonymes[modifier le wikicode]

Hyperonymes[modifier le wikicode]

Hyponymes[modifier le wikicode]

Dérivés[modifier le wikicode]

Adjectif [modifier le wikicode]

Forme Positif Comparatif Superlatif
Forme indéclinée knots
\knɔts\
knotser
\knɔt.sər\
knotst
\knɔtst\
Forme déclinée knotse
\knɔt.sə\
knotsere
\knɔt.sə.rə\
knotste
\knɔt.stə\  
Forme partitive knots
\knɔts\
knotsers
\knɔt.sərs\

knots \Prononciation ?\

  1. Idiot, imbécile.

Taux de reconnaissance[modifier le wikicode]

En 2013, ce mot était reconnu par[1] :
  • 98,4 % des Flamands,
  • 98,4 % des Néerlandais.

Prononciation[modifier le wikicode]

  • (Région à préciser) : écouter « knots [knɔts] »

Paronymes[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

  1. Marc Brysbaert, Emmanuel Keuleers, Paweł Mandera et Michael Stevens, Woordenkennis van Nederlanders en Vlamingen anno 2013: Resultaten van het Groot Nationaal Onderzoek Taal, Université de Gand, 15 décembre 2013, 1266 p. → [lire en ligne]