kou

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Conventions internationales[modifier | modifier le wikicode]

Symbole[modifier | modifier le wikicode]

kou

  1. (Linguistique) Code ISO 639-3 du koke.

Références[modifier | modifier le wikicode]

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
kou kous
\ku\

kou \ku\ masculin

  1. (Musique) Sorte de tambourin chinois.
    • M. le ministre de l’Intérieur (don fait au Gouvernement par M. Hubert Serruys, consul général de Belgique en Chine) :
      deux instruments à percussion en bois en forme de grelot, avec leur percuteur ;
      un
      cha-pan, castagnettes formées de trois pièces de bois dur ;
      un
      lo-yang ou tam-tam mâle, avec percuteur ;
      une paire de
      seaou-po, cymbales ;
      un
      kou, sorte de tambourin (Cat. du Musée no 307) ;
      un autre
      kou, à double membrane ;
      un
      kou de grande dimension, soutenu entre quatre colonnettes ;
      quatre
      ty, flûtes de différentes espèces (Cat. du Musée nos 129 et 130) […] (Liste des dons faits au musée du conservatoire pendant l’année 1881 in Annuaire du Conservatoire royal de musique de Bruxelles, Librairie européenne C. Muquardt, Merzbach et Falk, éditeurs, Bruxelles, 1882 (6e année))
    • Le Kou (4.b), au son sec et peu persistant, n’est qu’un tambourin très plat recouvert des deux côtés de peau de porc ; pour peu que les baguettes n’en atteignent pas exactement le milieu, c’est le son du bois que l’on perçoit. (Grand almanach du monde catholique, 1910)
  2. (Métrologie) Ancienne (XXVIIe siècle avant Jésus-Christ) mesure métrique chinoise de capacité.
    • Quant aux mesures de capacité, le volume des 1200 grains de millet donna un yo, 10 yo un ho, 10 ho un chin, 10 chin un téou, et 10 téou un kou. (Jaques Fréderic Saigey, Traité de métrologie ancienne et moderne, Librairie classique et élémentaire de L. Hachette, Paris, 1834)

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Prononciation[modifier | modifier le wikicode]

Homophones[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]

  • Nouveau Larousse Universel, tome premier (A–K), Librairie Larousse, Paris, 1948

Afrikaans[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Verbe[modifier | modifier le wikicode]

kou

  1. Mâcher.

Néerlandais[modifier | modifier le wikicode]

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

kou

  1. Froid.

Prononciation[modifier | modifier le wikicode]

Prononciation manquante. (Ajouter)

Papiamento[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Verbe[modifier | modifier le wikicode]

kou

  1. Mâcher.

Picard[modifier | modifier le wikicode]

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

kou \Prononciation ?\ masculin

  1. Variante de cot.