lâcher

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(XIVe siècle) De l'ancien français lascher (XIIIe siècle) « lâcher ; délier, libérer d'un vœu », plus tôt laschier (1080, Chanson de Roland), qui remonte au latin populaire *lassicare, forme dissimulée de *laxicare, fréquentatif du latin laxare « détendre, (re)lâcher, desserrer ; se détendre », d'où laisser ainsi que les formations savantes laxatif, laxiste et relax en français.

Verbe [modifier le wikicode]

lâcher \lɑ.ʃe\ ou \la.ʃe\ transitif ou intransitif 1er groupe (conjugaison) (pronominal : se lâcher)

  1. Détendre, desserrer quelque chose.
    • Cette corde est trop tendue, lâchez-la un peu.
    • Il faut lâcher ce corset qui est trop serré.
    • Lâcher un cordon.
    • Les cordes de cette harpe se sont lâchées.
    • Prenez garde que la corde ne lâche.
    • Lâcher le robinet d’une fontaine, le tourner de manière que l’eau s’échappe.
  2. (Figuré) Libérer.
    • Lâcher la bride, la main à un cheval, lui tenir la bride moins courte pour le laisser ou le faire courir.
    • Lâcher la bride à ses passions, s’y abandonner entièrement.
    • (Jeu de cartes) Lâcher la main, la laisser aller à un autre, quoiqu’on ait de quoi la lever.
  3. (Figuré) Céder de ses prétentions, diminuer du prix qu’on demandait d’une chose.
    • Lâcher pied, reculer, s’enfuir.
    • N’allez pas lâcher pied dans cette occasion : tenez ferme.
  4. Laisser aller ; laisser échapper.
    • Vous êtes inconsolable : Misérable que je suis, dites-vous, fallait-il que je lâchasse cette parole ? A quoi, fou que je suis, à quoi ai-je pensé ? — (Sermons de saint Vincent de Paul, de ses coopérateurs et successeurs immédiats pour les missions des campagnes, publiés par les soins de l'abbé Jeanmarie, tome 1, Paris : chez Ph Baldeveck, 1859, p. 130)
    • C'est comme si du haut d'une tour fort élevée vous teniez quelqu'un suspendu avec une corde attachée dessous ses bras. Pour le précipiter en bas, il ne serait pas nécessaire que vous le jetassiez; il suffirait que vous lâchassiez la corde par laquelle vous le tenez : de même, etc. — (Les Magnificences de la religion, recueil de ce qui a été écrit de plus remarquable sur le dogme, sur la morale, sur le culte divin, etc., ou Répertoire de la prédication, par l'abbé A. Henry, 2e série, tome 5, Mirecourt : chez Humbert & La Marche (Vosges) : chez l'auteur, 1867, p. 197)
    • Le comte Wilczek fit confectionner une quantité de petits ballons en caoutchouc qu'on distribua, munis de dépêches, aux baleiniers en partance pour les mers du nord, afin que ceux-ci les lâchassent dans diverses stations de ces parages ; […]. — (Jules Gourdault, « Les récentes explorations polaires », dans la Revue des deux Mondes, 15e année, 3e période, tome 7, Paris, 1875, p. 718)
    • Lâcher les chiens, les laisser courir après la bête.
    • Lâcher l’autour, l’épervier, etc., le laisser partir.
    • Lâcher des pigeons, donner l’essor à des pigeons voyageurs.
  5. (Par extension) Péter.
    • Bon sang, ça pue ! Il y en a un qui a lâché.
  6. Cesser de soutenir (quelqu'un, un projet, une cause) ; abandonner.
  7. (Figuré) Envoyer.
    • Lâcher une personne après une autre, sur une autre, la mettre à sa poursuite, pour l’inquiéter, pour la tourmenter, ou pour l’amener à faire quelque chose qu’on désire.
    • Lâcher les huissiers après un débiteur, sur un débiteur, leur donner charge de faire contre lui des actes de leur ministère.
  8. Ouvrir.
    • Lâcher la bonde d’un étang, lâcher une écluse, lever la bonde d’un étang, lever la vanne d’une écluse.
    • Lâcher les eaux.
  9. (Figuré) Tirer.
    • Lâcher un coup de fusil, un coup de revolver, un coup de canon.
    • Le vaisseau lâcha une bordée.
  10. (Québec)
    • Lâcher un cri : pousser un cri
  11. (Pronominal) Cesser de se contrôler ou se contrôler moins, notamment se donner la liberté de transgresser les normes de comportements.
    • Nadine Morano se lâche : « la gare du Nord, c'est l'Afrique » — (Titre de lopinion.fr [3], 23 mai 2016)
  12. (Pronominal) Tenir des propos impolis, offensants, indiscrets, indécents.
    • Il se repentit de s’être tant lâché devant eux.
    • Se lâcher en propos imprudents, en propos injurieux contre quelqu’un.

Apparentés étymologiques[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
lâcher lâchers
\la.ʃe\
ou \lɑ.ʃe\
Alors se fit un immense lâcher d'oiseaux.

lâcher \la.ʃe\ ou \lɑ.ʃe\ masculin

  1. Action de lâcher dans l'espace environnant ; lâchage.
    • Un lâcher de pigeons, c'est la cohérence parfaite anthropomorphe de l'air et du temps ! De fait, Marie était devenue une aficionado (enfin da !) des lâchers de pigeons. C'est un spectacle qui dépasse, et de loin, le Cirque du Soleil ! — (Marie-Claire Cardinal, Meurtre au colombier, Coëtquen Éditions, 2017 , p. 16)
    • Vendredi après midi, une vingtaine de bénévoles, à la satisfaction du président Patrick Ruffin, participaient à un lâcher de truites de la pisciculture du Talbat pour la Carpe Lussacoise. — (Vienne : Lussac-les-Châteaux : Dernier lâcher de truites, Centre Presse, 23 mai 2016)
    • En effet, l'inoubliable lâcher de ballons qui faillit ne pas avoir lieu tant nous étions près du terrain d'aviation avait su marquer les esprits et nous faire remarquer. — (Eric Balez, avec ‎Hélène Bloch, Patient expert: Mon témoignage face à la maladie chronique, éd. Odile Jacob, 2015)
    • Aucun lâcher de perdrix ni de lièvres n'a été effectué pendant la période de 20 ans environ sur laquelle portent les observations. — (Revue forestière française, 1975, vol. 27, p. 396)
    • Et sur le dossier très spécifique d'une attaque, par des cochenilles, des tilleuls situés autour de la superbe place de Céroux, menaçant gravement ces arbres séculaires, nous choisirons de recourir à un lâcher de coccinelles, plutôt que de pulvériser des pesticides, comme cela se pratique classiquement. — (Jean-Luc Roland , Un bourgmestre vert à Ottignies-Louvain-la-Neuve, Luc Pire Éditions, 2006, p. 52)
    • À la vue d'Alger, de l'aéroport Houari Boumédiene, je me décontracte, le voyageur devant aussi, avec un lâcher de pets tonitruants. — (Franck Saël, Le Voyage à Merahna, Editions Publibook, 2003, p. 100)

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]