légendaire

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

De légende avec le suffixe -aire.

Adjectif [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
légendaire légendaires
\le.ʒɑ̃.dɛʁ\

légendaire \le.ʒɑ̃.dɛʁ\ masculin et féminin identiques

  1. Qui concerne la légende ; qui nous a été transmis par la légende.
    • Les trolls font partie des personnages légendaires qui peuplent les croyances islandaises. Les Islandais donnent ainsi une histoire aux fameuses formations rocheuses Reynisdrangar à Vík. Deux trolls auraient essayé de tirer un trois-mâts sur le rivage, mais la lumière du petit matin les surprit, les transformant aussitôt en pierre. — (Petit Futé Islande 2009, p.30)
    • Récit légendaire.
    • L’histoire des premiers temps de Rome est toute légendaire.
    • Quelque part en Arctique un personnage légendaire vit dans l’attente de sa sortie en ville. — (Hyper Noël)
  2. (Par extension) Qui est digne d’être célèbre par la légende.
    • Le commencement du siècle où nous sommes fut beaucoup plus légendaire qu’on ne le croit généralement. — (Paul Féval, La Vampire, E. Dentu, 1891, p. 5-13)
    • Le Picard de la côte est moins dru, d'une charpente moins massive que celui qui habile l'intérieur des terres; j'ai vu dans le Vimeu des visages virils d'une rare noblesse; et la joliesse des Abbevilloises est légendaire. — (Henri Potez, La jeunesse de Denys Lambin (1519-1548), dans la Revue d'histoire littéraire de la France, éd. Armand Colin, 1902, p. 387)
  3. (Ironique) Dont on se souvient avec amusement.
    • Il fallait la bêtise légendaire de l'homme de droite pour entamer une révolution en pays occupé. Inquiet de donner dans les moindres délais toute la mesure de son aveuglement, il se jetait sur l'occasion — trompeuse — d'annuler vingt ans de gauchisme et cent cinquante ans d'optimisme philosophique, en inaugurant son règne inopiné par une série de prescription et d'exclusives exactement contraires à toutes les traditions qu'il prétendait sauver de l'oubli. — (André Frossard, Histoire paradoxale de la IVe République, éd. B. Gasset, 1954, p. 41)
    • Gilles fait ici une mention assez cocasse de l'erreur légendaire d'Avicenne. Il félicite Averroès d'avoir blâmé Avicenne, qui croyait à tort que l’étant catégorial (l'essence) s'ajoutait comme un accident. — (Catherine König-Pralong, Avènement de l'aristotélisme en terre chrétienne: l'essence et la matière : entre Thomas d'Aquin et Guillaume d'Ockham, collection Etudes de Philosophie médiévale n° 87, Paris : chez J. Vrin, 2005, note 3 p. 73)

Dérivés[modifier le wikicode]

Anagrammes[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]