ladrerie

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

→ voir ladre

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
ladrerie ladreries
\lad.ʁə.ʁi\

ladrerie \lad.ʁə.ʁi\ féminin

  1. Avarice sordide.
    • Quelle ladrerie ! Voyez un peu la ladrerie de cet homme.
    • Pierre tint serrés les cordons de sa bourse ; il ne voulut pas entendre parler d’embellissements ; l’ancien mobilier, fané, usé, éclopé, dut servir sans être seulement réparé. Félicité, qui sentait vivement, d’ailleurs, les raisons de cette ladrerie, s’ingénia pour donner un nouveau lustre à toutes ces ruines ; elle recloua elle-même certains meubles plus endommagés que les autres ; elle reprisa le velours éraillé des fauteuils. — (Émile Zola, La Fortune des Rougon, G. Charpentier, Paris, 1871, ch. II ; réédition 1879, p. 81-82)
    • Les scènes de dépit amoureux nous font sourire. Mais les aventures de maquignonnage et de ladrerie courtoise, les susceptibilités hypocrites qu’elles révèlent ! — (Lucien Fabre, Le Rire et les rieurs, Gallimard, Paris, 1929, page 70)
    • Dans l'entourage du généreux mécène, on fut étonné peut-être encore davantage, car tout en étant très riche, le vieux Menwigs était d'une ladrerie proverbiale. — (Jean Ray, Harry Dickson, Le Fauteuil 27, 1937)
    • Et s’il lui arrive parfois de cohabiter avec la ladrerie et l’infamie, c’est encore lui [l’art] qui l’emporte car, le long des âges, il tue l’abominable et ne laisse survivre que la grandeur de son propre souvenir, dont l’influence est écrasante. — (Panaït Istrati, Les Arts & l’Humanité d’aujourd’hui, page 6 ; paru en 2018)
  2. (Sens propre) Lèpre, maladie qui couvre la peau de pustules et d’écailles.
    • Être entaché de ladrerie.
  3. (Médecine vétérinaire) Maladie due à des larves cysticerques de ténias chez les porcs (ténia armé) ou les bovins (ténia inerme).
    • Lorsqu'un boucher acheteur langueyait lui-même le porc, il lui était loisible de profiter de la présence des pustules de ladrerie pour obtenir une réduction sur le prix d'achat ; puis, l'animal abattu et débité, il raclait soigneusement au couteau la langue, la chair du cou et des épaules, la face interne des cuisses, toutes les parties, enfin, où la présence du cysticerque pouvait être le plus facilement constatée à l'extérieur du morceau vendu. — (Henri Gelin, Au temps passé: à travers Poitou et Charentes, 1re série, Niort, imp. Poitevine, 1922, Laffitte Reprint, 1977, p. 118)
  4. (Par extension) (Vieilli) (Désuet) Hôpital destiné aux lépreux.

Synonymes[modifier le wikicode]

Avarice
Lèpre
Maladie porcine
Hôpital


Traductions[modifier le wikicode]

Anagrammes[modifier le wikicode]

Hyperonymes[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]