lanceur d’alerte

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

Composé de lanceur et de alerte, ce terme a été créé dans les années 1990 par les sociologues Francis Chateauraynaud et Didier Torny et popularisé par le chercheur André Cicolella, lui-même « lanceur d'alerte ». Cette notion se distingue de celles de dénonciateur (sincère) et de délateur (intéressé), et n'est pas une traduction de whistleblower (littéralement "celui qui donne un coup de sifflet"): whistleblower, lié à la tradition juridique anglo-saxonne, désigne celui qui entend donner un coup d'arrêt à une action illégale ou irrégulière, le lanceur d'alerte a plutôt pour but de signaler un danger ou un risque, en interpelant les pouvoirs en place et en suscitant la prise de conscience de ses contemporains.

Locution nominale [modifier]

Singulier Pluriel
Masculin lanceur d’alerte
\lɑ̃.sœʁ.da.lɛʁt\
lanceurs d’alerte
\lɑ̃.sœʁ.da.lɛʁt\
Féminin lanceuse d’alerte
\lɑ̃.søz.da.lɛʁt\
lanceuses d’alerte
\lɑ̃.søz.da.lɛʁt\

lanceur d’alerte \lɑ̃.sœʁ da.lɛʁt\ masculin

  1. Dénonciateur désintéressé, citoyen ou groupe qui découvre des éléments qu’il considère comme menaçants pour l’Homme, l'environnement, la société, etc… et qui décide de les porter à la connaissance du public, d’instances officielles, d’associations ou de médias, parfois contre l’avis de sa hiérarchie.
    • Les députés ont voté dans la nuit de mercredi à jeudi 20 juin une mesure protégeant les lanceurs d'alerte signalant des conflits d'intérêt, dénoncée par la droite, mais aussi les radicaux de gauche, comme un encouragement à la délation. — (Le Monde du 20 juin 2013, Conflits d'intérêt : l'Assemblée a voté la protection des lanceurs d'alerte [1])
    • Le lanceur d’alerte prend des risques énormes au nom de la cause qu’il va défendre et divulguer, et met en danger sa réputation, sa santé, sa famille et sa liberté. Il va subir presque toujours des « poursuites-bâillons » : des procédures judiciaires dont le but réel est d’intimider, censurer et ruiner un détracteur. Edward Snowden est harcelé par l’administration Obama. Pire que sous Bush junior. — (Alain Damasio, 701 000 heures de garde-à-vue [2])

Traductions[modifier]

Voir aussi[modifier]