langue vernaculaire

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du latin vernaculus, « qui appartient à l’esclave de la maison ».

Locution nominale [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
langue vernaculaire langues vernaculaires
\lɑ̃g vɛʁ.na.ky.lɛʁ\

langue vernaculaire \lɑ̃g vɛʁ.na.ky.lɛʁ\ féminin

  1. (Linguistique) Langue dont l’usage est limité à un territoire géographique délimité, à un peuple, à une communauté.
    • Peu d’acteurs peuvent se targuer d’accaparer un mot du vocabulaire usuel. C’est – après Arletty (« atmosphère ») et Christian Clavier (« o-kaaay ») – le cas du « cassé » de Jean Dujardin, tel que son personnage Brice de Nice le profère, sourire béat et bras tendu dans un mouvement de diagonale. Cette emprise sur la langue, qui a ravagé les cours de récréation de France et de Navarre, est le signe d’une puissance rare, qui conduit les locuteurs à infléchir, par jeu et par amour pour le personnage qui invente la dissonance, ce bien commun par excellence qu’est la langue vernaculaire. — (Jacques Mandelbaum, « Jean Dujardin, champion de l’imbécillité heureuse », Le Monde. Mis en ligne le 25 septembre 2018)
  2. (Cartographie) (Toponymie) Langue ou dialecte appartenant originellement et exclusivement à un territoire donné, généralement limité[1].

Antonymes[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

  1. Glossaire de cartographie, Bulletin du Comité Français de Cartographie, no 123-124, Paris (2e édition), mars-juin 1990 → consulter cet ouvrage