lantiponner

    Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

    Français[modifier le wikicode]

    Étymologie[modifier le wikicode]

     Composé de lent et du latin ponere (« pose »).

    Verbe [modifier le wikicode]

    lantiponner \lɑ̃.ti.pɔ.ne\ intransitif 1er groupe (voir la conjugaison)

    1. (Vieilli) Tenir des discours frivoles, inutiles et importuns.
      • Hé ! tétigué ! ne lantiponnez pas davantage, et confessez à la franquette que vous êtes médecin. — (Molière, Le Médecin malgré lui, Acte I, Scène 6, 1666)
      • Ils furent un moment silencieux, puis ils parlèrent du temps qu’il faisait et des nouvelles pratiques de Violette. Celle-ci levait des yeux innocents, mais toute sa ruse veillait.
        — Il finira bien de lantiponner, pensait-elle ; qu’est-ce donc qui lui trotte en tête ?
        — (Ernest Pérochon, Nêne, 1920)
      • Laurier avait promis ce subside, mais ne l'avait pas fait voter avant son départ pour la conférence impériale de Londres. En son absence, Cartwright, qui remplaçait le chef, et les autres, lantiponnèrent : ils s'emballaient d'autant moins que le subside devait s'appliquer à des travaux dans la province de Québec. — (Philippe Auguste Choquette & ‎Robert Rumilly, Un demi-siècle de vie politique, Éditions Beauchemin, 1936, page 144)
      • Léon ayant regagné l'Alsace pour quelque temps, ils jouissaient tous deux d'une parfaite tranquillité. Ils lantiponnaient sur tout et sur rien. — (Jean-Gabriel Gobin, La cougar, BoD/Books on Demand, 2016, chapitre 10/page 113)

    Variantes[modifier le wikicode]

    Dérivés[modifier le wikicode]

    Traductions[modifier le wikicode]

    Prononciation[modifier le wikicode]

    Références[modifier le wikicode]